Actualisé 21.03.2017 à 14:12

Football – AllemagneL'amie de Götze harcelée pour une «fake news»

Le mannequin Ann-Kathrin Brömmel a été accusée d'avoir quitté le footballeur à cause de sa maladie. Elle a fait l'objet d'une campagne d'insultes sexistes.

de
duf
1 / 11
Ann-Kathrin Brömmel est la compagne du footballeur allemand Mario Götze.

Ann-Kathrin Brömmel est la compagne du footballeur allemand Mario Götze.

Le mannequin allemand de 27 ans a été harcelé sur les réseaux sociaux. La jeune femme a été accusée d'avoir quitté son petit ami parce qu'il était tombé malade. Une fausse rumeur qui s'est répandue à grande vitesse dans les médias.

Le mannequin allemand de 27 ans a été harcelé sur les réseaux sociaux. La jeune femme a été accusée d'avoir quitté son petit ami parce qu'il était tombé malade. Une fausse rumeur qui s'est répandue à grande vitesse dans les médias.

La jeune femme a réagi aux attaques sur son compte Instagram. La rumeur a fini par se taire.

La jeune femme a réagi aux attaques sur son compte Instagram. La rumeur a fini par se taire.

Une rumeur sur le Web peut avoir de vilaines conséquences. La compagne du joueur allemand Mario Götze en a été la très infortunée victime, à la suite d'une rumeur lancée par plusieurs sites. Ces derniers ont interprété les nombreux voyages à l'étranger d'Ann-Kathrin Brömmel, mannequin allemand de 27 ans, comme une séparation d'avec son footballeur de petit ami, atteint d'une myopathie et qui pourrait devoir mettre un terme à sa carrière.

Une très mauvaise lecture de la situation, basée sur des Tweets infondés et des sites d'information peu recommandables, où étaient notamment évoquées les difficultés que connaissait Götze pour retrouver son meilleur niveau de jeu au Borussia Dortmund, tout en se languissant de sa douce moitié, occupée à parcourir le globe pour les besoins de ses shootings. La fausse théorie de l'abandon du pauvre joueur malade par l'égoïste égérie a très vite dérapé. Ann-Kathrin Brömmel s'est retrouvée prise sous une avalanche de tweets insultants et misogynes.

L'Allemande a démenti la nouvelle, mais le harcèlement s'est poursuivi via les réseaux sociaux. «Pourriez-vous tous arrêter? Mario et moi sommes bien et rien ne s'est passé entre nous, c'est complètement ridicule de penser que je pourrais le quitter parce qu'il ne peut plus jouer. Réveillez-vous!», a encore réagi la jeune femme dans les commentaires accompagnant à côté d'une photo d'elle publiée ce week-end sur son compte Instagram. Heureusement pour Ann-Kathrin Brömmel, la mauvaise rumeur a fini par s'éteindre.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!