Actualisé 16.10.2012 à 10:00

Corse

L'ancien avocat de Colonna assassiné

Me Antoine Sollacaro, qui avait défendu le berger Yvan Colonna, condamné pour le meurtre du préfet de Corse Claude Erignac en 1998, a été assassiné mardi matin dans les rues d'Ajaccio.

Me Sollacaro était proche des milieux nationalistes.

Me Sollacaro était proche des milieux nationalistes.

L'un des avocats corses les plus connus, Antoine Sollacaro, 63 ans, qui fut le défenseur d'un militant indépendantiste condamné pour le meurtre d'un préfet, a été tué par balles mardi matin à Ajaccio, dans le sud de cette île française, a-t-on indiqué de source proche de l'enquête. Cet assassinat d'un avocat est le premier en France depuis au moins vingt ans.

Deux hommes à moto aperçus

Me Sollacaro, l'un des plus brillants avocats pénalistes de Corse, a été tué de plusieurs balles dans la tête alors qu'il était au volant de sa Porsche à une station service où il venait de s'arrêter. Selon un témoin, deux hommes à moto se sont arrêtés et l'un d'eux a ouvert le feu. Dix douilles de gros calibre ont été retrouvées sur place.

Quinzième mort par balle en 2012 sur l'île

Proche des milieux nationalistes, l'avocat avait assuré jusqu'en 2011 la défense d'Yvan Colonna, condamné à la prison à perpétuité pour l'assassinat, en 1998, du préfet de Corse Claude Erignac. Me Sollacaro s'était retiré de l'équipe des défenseurs après le dernier procès de ce militant indépendantiste devant la cour d'assises spéciale de Paris.

L'avocat est le quinzième homme tué par balles depuis le début de l'année en Corse, une île de 300'000 habitants caractérisée par l'existence d'un courant indépendantiste marqué par des rivalités internes et ayant parfois des liens avec la criminalité organisée.

(20 minutes/ap/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!