Actualisé 14.10.2012 à 15:29

Rapports de travail

L'ancien chef de Mörgeli victime de menaces

Flurin Condreau a déposé plainte contre inconnu. Pendant ce temps, le conseiller national agrarien vient, lui, chercher ses affaires accompagné d'un garde du corps.

Le conflit entre l'Université de Zurich et son désormais ex-employé Christoph Mörgeli ne cesse de s'envenimer. L'ancien conservateur du Musée d'histoire de la médecine ne peut en effet rejoindre son ancien bureau qu'en compagnie d'un bodyguard, payé par le contribuable, qui ne le lâche pas d'une semelle. Dans le même temps, son avocat n'est pas en reste, en demandant que Flurin Condrau, l'ex-chef de son client, soit «averti» suite à un écrit qualifié de «non professionnel» publié sur le site web de l'Institut.

Le directeur de l'Institut d'Histoire de la Médecine vient de son côté de déposer une plainte contre inconnu, selon Der Sonntag. Il se dit la cible de nombreux courriels de menaces. La police a confirmé sa démarche, sans en dire plus sur le contenu des mails, ni de leurs auteurs. L'ambiance autour de la destitution de Mörgeli est décrite comme très houleuse, même si, officiellement, aucun collaborateur ne s'est exprimé. Le personnel de sécurité de l'Uni protègerait Flurin Condrau dans les bureaux de l'Institut. (20 minutes)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!