Hôtellerie: L'ancien patron de Kempinski porte plainte
Actualisé

HôtellerieL'ancien patron de Kempinski porte plainte

Reto Wittwer a réagi suite aux accusations de détournements de fonds, faites par le groupe hôtelier.

La plainte a été déposée au Ministère public genevois.

La plainte a été déposée au Ministère public genevois.

Accusé par son ancien employeur de détournements de fonds, l'ancien président et directeur de la chaîne d'hôtels de luxe Kempinski, Reto Wittwer, contre-attaque. Il a annoncé mercredi avoir porté plainte contre deux responsables actuels du groupe et la société elle-même pour dénonciation calomnieuse, calomnie et diffamation.

La plainte a été adressée au Ministère public de Genève. «Reto Wittwer conteste fermement avoir contourné tous les mécanismes de contrôle interne dans le but de détourner d'importantes sommes d'argent», a fait savoir dans un communiqué Marc Oederlin, l'avocat de l'ancien grand patron de la chaîne hôtelière.

La plainte de Reto Wittwer vise le président du groupe Michael David Selby, le président et directeur de la chaîne Alejandro Bernabe, Kempinski Hôtels et Kempinski. Selon l'avocat, Reto Wittwer aurait appris par voie de presse que le groupe Kempinski avait porté plainte à Genève à son encontre le 2 novembre dernier.

Millions de francs

L'ancien président et directeur de la chaîne d'hôtels de luxe est accusé par le groupe Kempinski d'avoir détourné 6 millions de francs. Dans un communiqué diffusé au début du mois de novembre, Kempinski relevait avoir eu des soupçons l'an dernier, ce qui avait entraîné le départ avec effet immédiat de Reto Wittwer.

Reto Wittwer a occupé de 1995 à 2014 le poste d'administrateur délégué de Kempinski Hotels et de directeur général (CEO) de Kempinski.

Fondé en 1897, et plus ancien groupe d'hôtels de luxe en Europe, Kempinski exploite 78 établissements cinq étoiles dans 33 pays. En Suisse, la société est présente au Mont-Pèlerin (VD) avec le Mirador, à Genève avec le Grand Hôtel Kempinski et à St-Moritz (GR) avec le Grand Hôtel des Bains. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion