Jeux vidéo: L'ancien producteur de «GTA» veut des millions
Actualisé

Jeux vidéoL'ancien producteur de «GTA» veut des millions

Leslie Benzies, ancien président de Rockstar North, a poursuivi ses anciens employeurs en justice. Il réclame 150 millions de dollars de royalties.

par
man
Trevor Philips, l'un des trois personnages principaux du jeu «Grand Theft Auto V».

Trevor Philips, l'un des trois personnages principaux du jeu «Grand Theft Auto V».

photo: Keystone/AP

En janvier dernier, on apprenait officiellement que Leslie Benzies, le producteur historique de la saga à succès «Grand Theft Auto» et ancien président de Rockstar North, avait quitté son poste après une année sabbatique qui avait débuté en septembre 2014. Mais contrairement à ce qu'on avait pu penser à l'époque, ce départ ne s'est pas fait dans les meilleures conditions. L'ancien responsable vient en effet de porter plainte contre ses anciens employeurs Take-Two Interactive et Rockstar Games. Il leur réclame la bagatelle de 150 millions de dollars en droits d'auteur impayés, selon le site spécialisé américain Polygon. Le plaignant, qui parle de «tromperies», les accuse d'avoir modifié les termes de l'accord concernant le programme de rétribution des royalties pendant son absence pour qu'il bénéficie aux frères Sam et Dan Houser, les fondateurs du studio de développement de jeux vidéo. L'avocat explique que son client avait voulu reprendre son travail le 1er avril 2015, mais qu'en arrivant au bureau, sa clef avait été désactivée. Un agent de sécurité l'a laissé entrer, mais il a ensuite été prié de quitter les lieux par le manager sans explications.

Take-Two Interactive et Rockstar Games n'ont pas attendu longtemps pour réagir. Les sociétés ont déposé une contre-attaque citant «une rupture de contrat» de la part de Leslie Benzies qui est parti de sa propre volonté «sans bonne raison», le 2 avril 2015. Par conséquent, il n'a droit à aucune allocation prévue par le programme de rémunération de Take-Two Interactive. Un porte-parole a quant à lui exprimé sa déception devant la poursuite de Leslie Benzies, alors que la société avait essayé de trouver un arrangement à l'amiable avant et après son départ.

Ton opinion