Maison de l'horreur: L'ancienne compagne du tueur de Cleveland ne se doutait de rien
Actualisé

Maison de l'horreurL'ancienne compagne du tueur de Cleveland ne se doutait de rien

L'ancienne compagne du tueur en série présumé de la «maison de l'horreur», arrêté fin octobre à Cleveland, a confié ne jamais s'être doutée que l'odeur pestilentielle qui flottait dans la maison pouvait provenir de cadavres.

«Je sentais quelque chose mais il m'avait d'abord dit que c'était sa belle-mère à l'étage du dessous et je crois qu'après qu'elle fut partie il m'a dit que ça venait de 'Ray's Sausage'», une usine de saucisses du voisinage, a raconté Lori Frazier, l'ancienne petite amie d'Anthony Sowell, lors d'une interview à la chaîne de télévision locale WOIO diffusée lundi.

Cet homme de 50 ans a été arrêté fin octobre après la découverte de corps dans l'enceinte de sa maison de Cleveland, surnommée «maison de l'horreur» par les médias américains. Au total, onze cadavres de femmes ont été découverts, dont plusieurs en état de décomposition avancée dans la maison même.

«Je n'arrive pas à comprendre pourquoi il a fait tout ça», a dit Mme Frazier, qui a expliqué avoir entamé sa liaison avec M. Sowell en 2005, après qu'il eut purgé 15 ans de prison pour un viol commis en 1989. Elle a précisé avoir ensuite déménagé quelques années plus tard parce qu'elle ne voulait plus prendre de drogue avec lui.

«Il prenait vraiment soin de moi et je n'ai jamais pensé qu'il y avait des corps dans la maison», a ajouté Mme Frazier, nièce du maire de Cleveland, Frank Jackson.

Détenu sans possibilité de libération sous caution, M. Sowell a été à nouveau inculpé lundi pour un des meurtres et «l'enquête sur ces homicides se poursuit», a indiqué le procureur du comté de Cuyahoga, Bill Mason.

Il a ajouté qu'une fois les investigations bouclées, il présenterait un dossier d'accusation demandant la «peine de mort» contre le tueur en série présumé. Les autorités ont par ailleurs indiqué lundi que neuf victimes avaient été identifiées et que la police utilisait des chiens renifleurs pour trouver d'éventuels autres cadavres. (afp)

Ton opinion