L'angélique Pascal Obispo a mis le feu à l'Arena
Actualisé

L'angélique Pascal Obispo a mis le feu à l'Arena

GENEVE – L'artiste français a fait vibrer avec bonheur l'Arena samedi. Il n'a reçu aucune récompense aux NRJ Awards, qui ont eu lieu le même soir.

Le public a été tenu en haleine par une mise en scène époustouflante durant plus de trois heures de spectacle. De ses incontournables «Millésime» ou «Tombé pour elle» à ses nouveaux opus à tendance electro comme «1980», en passant par un hommage au groupe Kiss, Pascal Obispo livre dans cette tournée un fidèle aperçu de son univers musical. C'est en ange qu'il apparaît sur la chanson «Amen», suspendu dans les airs. Son timbre de voix unique donne le ton d'un spectale exprimant son souci de contribuer au bien-être de la planète. Son dernier album, «Les fleurs du bien», a une vocation d'engagement. L'artiste transmet sur scène sa prise de conscience sur des thèmes allant du racisme – «Rosa» – aux problèmes écologiques menaçants – «Il voulait de l'eau». La mise en scène a transformé la salle en grande discothèque; ajoutez à cela des rocks endiablés entrecoupés de stromboscopes, et le tour est joué! Au meilleur de sa forme, Pascal Obispo a démontré par ce spectacle sa constante recherche de perfection, tant au niveau de la musique que de la mise en scène. Le chanteur a livré un show parfaitement rodé après seulement deux semaines. Il a tout donné sur un rythme marathon. Et c'est avec une extrême générosité et délicatesse envers ses fans qu'il a quitté la scène.

Vanina Delley

Ton opinion