Actualisé 15.01.2016 à 06:54

JO-2016

L'antidopage américain veut exclure la Russie

Le patron de l'agence américaine anti-dopage veut exclure l'athlétisme russe des JO de Rio en raison du scandale.

Travis Tygart, le patron de l'agence américaine de lutte contre le dopage estime : «Il est trop tard pour être certain que ceux qui ont bénéficié d'un système de dopage d'Etat sont propres», dans une interview à paraître vendredi. (Image d'archive - 16 octobre 2012)

Travis Tygart, le patron de l'agence américaine de lutte contre le dopage estime : «Il est trop tard pour être certain que ceux qui ont bénéficié d'un système de dopage d'Etat sont propres», dans une interview à paraître vendredi. (Image d'archive - 16 octobre 2012)

photo: Keystone

Le patron de l'agence américaine de lutte contre le dopage (USADA) Travis Tygart est partisan de l'exclusion de la Russie des épreuves d'athlétisme des jeux Olympiques 2016 de Rio après les révélations de l'Agence mondiale antidopage, a-t-il confié au New York Times à paraître vendredi.

«Nous sommes à quelques mois des Jeux et il est trop tard, même si (les autorités russes) écartent tous ceux qui sont responsables» du scandale révélé par l'AMA, a indiqué Travis Tygart.

«Il est trop tard pour être certain que ceux qui ont bénéficié d'un système de dopage d'Etat sont propres», a-t-il poursuivi.

Seconde partie du rapport

«Ils s'en prennent toujours aux courageux lanceurs d'alerte (...), il n'y a pas de laboratoire (accrédité, NDLR) ni d'agence de lutte contre le dopage», a relevé le patron de l'USADA.

Ces déclarations interviennent quelques heures après la publication du deuxième volet du rapport de la commission d'enquête indépendante de l'AMA qui a révélé l'ampleur de la corruption au sein de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) qui a notamment permis de dissimuler des contrôles positifs d'athlètes russes.

Non-conformes

Dans son premier volet, cette commission présidée par le Canadien Dick Pound avait mis en évidence «une culture profondément enracinée de la tricherie» dans l'athlétisme russe.

L'AMA avait dans la foulée déclaré l'Agence de lutte contre le dopage et le laboratoire moscovite antidopage non conformes au Code mondial antidopage.

La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a elle suspendu la Russie de toute compétition d'athlétisme, ouvrant la porte à une possible absence des athlètes russes aux prochains jeux Olympiques de Rio en août prochain. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!