Consommation: L'app de la FRC sur les cosmétiques fait un carton
Publié

ConsommationL'app de la FRC sur les cosmétiques fait un carton

L'outil qui permet de scanner les codes-barre des produits en magasin pour détecter des substances dangereuses rencontre un vif succès.

par
ywe
Les substances nocives sont facilement identifiables en quelques secondes.

Les substances nocives sont facilement identifiables en quelques secondes.

FRC

«Notre combat contre les substances à risque pour la santé est lancé.» C'est avec ce commentaire que la Fédération romande des consommateurs a annoncé, mercredi, que sa nouvelle application «FRC Cosmétiques» cartonnait. Près de 25'000 téléchargements ont été recensés en seulement 6 jours, preuve que le sujet préoccupe les Romands à large échelle.

L'utilisation est simple: un scan du code-barre des produits cosmétiques ou d'hygiène vendus en magasin, et l'utilisateur reçoit instantanément des informations détaillées sur ses composants. Le but: traquer la présence de perturbateurs endocriniens, des nanoparticules, d'allergènes et d'agents irritants. L'app donne aussi des alternatives, quand elles sont disponibles.

«Dans le projet de départ, FRC Cosmétiques disposait de 500 références environ. Le succès de l'opération fait qu'elle en compte aujourd'hui plus de 120'000», écrit la FRC dans son magasine «Mieux choisir». Et le chiffre continue à augmenter. Car si un utilisateur scanne un article qui n'est pas encore référencé, il peut l'envoyer à la FRC, qui analysera ses composants et rendra les informations disponibles sur l'app.

FRC Cosmétiques a pu être lancée grâce à un financement participatif ayant permis de récolter plus de 38'000 francs l'an dernier. Elle a été rendue disponible la semaine passée.

Ton opinion