Etats-Unis: L'app des Schtroumpfs sème la zizanie
Actualisé

Etats-UnisL'app des Schtroumpfs sème la zizanie

Des parents attaquent en justice Apple, accusant la société d'abuser de la naïveté des enfants dans le jeu pour se remplir les poches.

par
laf

«The Smurfs'village», le village des Schtroumpfs en français, fait jaser. Dans une procédure amorcée l'an passé aux Etats-Unis, un groupe de parents accuse Apple, qui le propose sur la plateforme iTunes, de favoriser des achats non explicitement consentis via l'application. Le jeu «à la» Farmville, qui consiste à reconstruire le village des Schtroumps mis à sac par le méchant Gargamel, plaît tellement aux enfants qu'ils veulent brûler les étapes en achetant des «smurfberries», des petites baies qui permettent de développer beaucoup plus rapidement à coup de montants allant de 5 fr. pour 50 unités à 100 fr. pour 2000 unités. Mais ils se trouvent qu'à la fin, l'addition se révèle salée pour ... leurs parents qui ne comprennent ce qui se passe qu'à la réception de la facture.

Mot de passe du compte iTunes

Plusieurs parents ont en effet téléchargé l'application, gratuite, en entrant le mot de passe de leur compte iTunes qui est ensuite valable pendant 15 minutes. Les bambins jouent alors tranquillement avec le téléphone de papa et maman, et se gavent de smurlberries... Sans avoir à entrer de mot de passe, ils achètent les petites baies. Les habitués savent très bien qu'ils ne peuvent pas aller loin dans le jeu avec seulement du contenu gratuit.

Le message d'avertissement, «facturation d'argent réel pour du contenu supplémentaire», est insuffisant pour les parents. Apple s'est défendu en disant qu'il y a une option pour désactiver les achats sur l'application. Lors de la dernière mise à jour de son iOS, Apple a ajouté des étapes supplémentaires dans le processus d'achat. Insuffisant pour Edward Davila, le juge américain qui a décidé de poursuivre la procédure. Selon les avocats des plaignants, Apple encourage toujours les enfants à acheter des biens sur des jeux à nature addictive.

Un cas parmi d'autres

«The Smurtf's village» n'est pas le seul jeu dans l'oeil du cyclone. Une mère de famille s'est déclarée sentir malade à la réception d'une facture de plus de 2'000 fr. sur le jeu Tap Pet Hotel que sa fille de 10 ans aimait un peu trop. Elle avait fini cependant par se faire rembourser, mais après une série démarches très fastidieuses, à commencer par contacter des responsables de la boutique iTunes.

Ton opinion