Banque de clichés: L'app pour monnayer les photos mobiles
Actualisé

Banque de clichésL'app pour monnayer les photos mobiles

La plateforme de vente d'images Fotolia a lancé une application mobile permettant à ses utilisateurs de mettre en vente des photos prises avec un smartphone.

par
man
Disponible sous iOS, l'app Instant Collection de Fotolia sera déployée dans le courant du mois sur Android. (dr)

Disponible sous iOS, l'app Instant Collection de Fotolia sera déployée dans le courant du mois sur Android. (dr)

Dégainer son téléphone portable au lieu de son appareil photo pour immortaliser une scène de vie ou un panorama est devenu un geste ordinaire de nos jours. Afin d'exploiter cette tendance, la banque d'images Fotolia a lancé un nouveau service baptisé Instant Collection, dans le but d'augmenter sa collection d'images, déjà riche de 24 millions de clichés, ainsi que sa communauté de 4 millions de membres. Outre son site web, le service propose donc désormais l'application mobile pour iOS Fotolia Instant (celle pour Android est en cours de développement) qui permet à ses utilisateurs de monnayer leurs photos prises avec un smartphone, rapporte le site TechCrunch.

Chaque photo est vendue 3 crédits, ce qui correspond à une somme comprise entre environ 2 et 5 francs, selon la formule choisie par l'acheteur. La part reversée à l'auteur du cliché est elle aussi variable. Il faut de plus atteindre la somme de 60 francs pour demander le versement de l'argent sur son compte bancaire.

Qualité et créativité exigées

Inutile toutefois de mitrailler les sujets à tout-va avec son smartphone pour espérer gagner beaucoup d'argent. Un service de contrôle veille à garantir la créativité et la qualité des images qui seront proposées à la vente, ainsi que leur respect des conditions d'utilisation du service. Les images affichant des marques sont par exemple systématiquement refusées et les personnes figurant sur un cliché doivent signer une autorisation de droit à l'image directement depuis l'application.

Contrairement à Instagram, l'app ne propose par ailleurs pas de filtres créatifs, mais elle dispose notamment d'un contrôle de l'exposition et de l'ouverture et elle permet de modifier la luminosité et le recadrage. Une fois complété par quatre mots-clés obligatoires, le cliché peut être soumis à la validation des modérateurs.

Ton opinion