Proche-Orient: L'appel d'offres montre qu'Israël «n'est pas sérieux»
Actualisé

Proche-OrientL'appel d'offres montre qu'Israël «n'est pas sérieux»

L'appel d'offres du ministère israélien du Logement pour 1000 logements dans les colonies de Cisjordanie et Jérusalem-Est montre qu'Israël «n'est pas sérieux» sur les négociations de paix, a déclaré dimanche le négociateur palestinien

L'appel d'offres prouve qu'Israël «a l'intention, par ses activités denses de construction dans les colonies, de détruire les bases d'une solution appelée de ses voeux par la communauté internationale qui vise à établir un Etat palestinien dans les frontières de 1967», a déclaré le négociateur palestinien Mohammad Chtayyeh.

Le ministre du Logement, Uri Ariel, issu du parti nationaliste religieux Foyer juif, a rejeté les critiques internationales qui considèrent la colonisation illégale et y voient un obstacle à la paix avec les Palestiniens.

«Construire partout»

«Aucun pays au monde n'accepte de diktats d'autres pays sur les endroits où il peut construire ou pas», a-t-il insisté dans un communiqué. «Nous allons continuer de mettre des appartements sur le marché et de construire partout dans le pays».

Le département d'Etat américain a annoncé jeudi que les négociateurs palestiniens et israéliens allaient reprendre le 14 août à Jérusalem les discussions entamées fin juillet à Washington pour tenter de mettre fin au conflit.

En signe de bonne volonté, le gouvernement israélien doit approuver dimanche la libération d'un premier groupe de 26 prisonniers palestiniens. Mais les Palestiniens ont prévenu que les discussions capoteraient en cas de construction de nouvelles colonies israéliennes en Cisjordanie. (ats)

Ton opinion