L'Arena, terrain de bataille des fans de Tokio Hotel?

Actualisé

L'Arena, terrain de bataille des fans de Tokio Hotel?

Le concert du 12 juillet à Genève ne se fera plus à la Praille, mais à l'Arena. Mais que sont devenus les fans qui voulaient assister au concert annulé du 21 mars?

Petit rappel des faits: Tokio Hotel devait se produire le 21 mars à l'Arena. Les 10 000 billets avaient été écoulés très vite. Mais le show fut annulé, le chanteur Bill Kaulitz devant être opéré. Quand une date de remplacement fut trouvée, soit le 12 juillet, l'organisateur suisse Live Music Production décida d'investir le Stade de Genève (qui a une capacité de 28 000 places). Afin d'assister au concert au stade, les 10 000 détenteurs d'un billet pour l'Arena du 21 mars devaient se le faire rembourser et en acheter un autre. Or, à ce jour, seuls 2000 d'entre eux ont récupéré les 75 francs que coûtait leur ticket.Il reste donc 8000 billets encore à rembourser!

«A un mois du show, nous ne prenons pas le risque d'avoir un stade à moitié vide», a déclaré hier Michael Drieberg, patron de Live Music Production à «20 minutes». «Je suis déçu pour ces 8000 fans qui ne verront pas Tokio Hotel, car leur billet ne sera pas valable pour le 12 juillet, l'Arena étant complet. Il va y avoir des pleurs...» Des pleurs, oui et pourquoi pas une émeute? Imaginons que les 8000 détenteurs de billets qui se sentent lésés débarquent le 12 juillet pour tenter d'entrer quand même? «On a envisagé la chose, poursuit Michael Drieberg. Des mesures de sécurité exceptionnelles seront prises afin d'éviter tout incident. Il y aura 200 personnes affectées à cette tâche et trois ambulances.»

Pascal Pellegrino

Extrait d'un concert de Tokio Hotel

600 000 fr. «se baladent» dans la nature

«Je n’ai jamais vu ça», s’exclame Michael Drieberg. L’organisateur du concert romand de Tokio Hotel est stupéfait que 8000 fans du groupe ne se soient toujours pas fait rembourser leur billet du 21 mars. C’est un magot de 600000 fr. qui se «balade» donc dans la nature. «Les gens refusaient d’aller au stade. Peut-être voulaient-ils faire pression pour imposer un second concert à l’Arena? Mais cette option-là est irréalisable. Il faut maintenant que ces fans se fassent rembourser. Nous avons prolongé le délai au 12 juillet.»

Ton opinion