Scandale à la FIFA: L'Argentin Alejandro Burzaco se livre en Italie
Actualisé

Scandale à la FIFAL'Argentin Alejandro Burzaco se livre en Italie

La justice américaine réclame l'extradition d'Alejandro Burzaco dans le cadre de son enquête sur des faits présumés de corruption au sein de la FIFA.

M. Burzaco, qui détient aussi la nationalité italienne, s'est volontairement rendu dans un commissariat de police de Bolzano, dans le nord du pays, a annoncé la police italienne. Celle-ci a confirmé des informations données plus tôt par des médias argentins.

Le chef de la police du Trentin, Giuseppe Ricario, a déclaré à une station de radio argentine qu'Alejandro Burzaco était accompagné par deux avocats. Il a été immédiatement placé en détention dans l'attente d'une procédure d'extradition vers les Etats-Unis.

Alejandro Burzaco, qui dirige la plus importante entreprise de communication dans le domaine du sport en Argentine, faisait l'objet d'un mandat d'arrêt international. Il est l'un des 14 suspects inculpés par la justice des Etats-Unis dans le scandale de corruption qui a balayé la FIFA, entraînant l'annonce de la démission de son président Sepp Blatter.

Il fait partie des personnes accusées d'être mêlées au versement de 110 millions de dollars (103 millions de francs) de pots-de-vin aux confédérations de football d'Amérique du nord, centrale et d'Amérique du sud. Deux autres hommes d'affaires argentins, Hugo Jinkis et son fils Mariano, sont aussi recherchés. Ils sont toujours en liberté. (ats)

Ton opinion