Ukraine: L'armée abandonne Debaltseve aux rebelles
Actualisé

UkraineL'armée abandonne Debaltseve aux rebelles

Les forces ukrainiennes sont en train de se retirer de la ville stratégique de Debaltseve où elles étaient encerclées par les séparatistes pro-russes.

1 / 901
14.04 Les autorités de la péninsule de Crimée annexée en mars 2014 par la Russie ont interdit mercredi l'assemblée des Tatars de Crimée, le Medjlis.

14.04 Les autorités de la péninsule de Crimée annexée en mars 2014 par la Russie ont interdit mercredi l'assemblée des Tatars de Crimée, le Medjlis.

Reuters
03.03 Les civils vivant dans les républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk évoquent un «isolement physique, politique, social et économique», relève le Haut Commissaire aux droits de l'homme Zeid Raad Al Hussein dans son rapport publié ce jeudi à Genève.

03.03 Les civils vivant dans les républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk évoquent un «isolement physique, politique, social et économique», relève le Haut Commissaire aux droits de l'homme Zeid Raad Al Hussein dans son rapport publié ce jeudi à Genève.

Keystone
20.02 Les Ukrainiens commémorent la répression du Maïdan, survenue il y a deux ans.

20.02 Les Ukrainiens commémorent la répression du Maïdan, survenue il y a deux ans.

epa/Roman Pilipey

«Le retrait des troupes de Debaltseve est mené d'une manière planifiée et organisée», a déclaré Semen Sementchenko, un député et chef d'un bataillon de volontaires favorables au gouvernement ukrainien, selon l'agence de presse russe RIA. Le député, qui dirige l'unité paramilitaire Donbass, a confirmé cette information sur Facebook. «L'ennemi essaie de couper les routes et d'empêcher la sortie des soldats», écrit-il sur le réseau social.

Des centaines de soldats du gouvernement sont en train de se rendre aux séparatistes pro-russes à Debaltseve, a confirmé un responsable rebelle pro-russe selon le service de presse des séparatistes, DAN. «A Debaltseve, il y a une reddition massive des armes par les forces (ukrainiennes). Ces gens se comptent par centaines», a déclaré Maksim Lechtchenko à DAN.

Artillerie en partie retirée

Les séparatistes pro-russes aurait commencé à retirer leur artillerie des zones de l'Est ukrainien tenues par les rebelles où les combats semble avoir cessé. C'est ce qu'annonce la République populaire de Donetsk, autoproclamée, selon l'agence de presse Interfax.

L'accord trouvé jeudi dernier à Minsk, la capitale biélorusse, lors d'un sommet des dirigeants russe, ukrainien, allemand et français prévoyait que le retrait des armes lourdes de la ligne de front à partir de mardi.

Un dirigeant blessé

Le dirigeant de la république séparatiste de Donetsk, Alexandre Zakhartchenko, a été légèrement blessé à Debaltseve, a rapporté mercredi la télévision russe LifeNews. M. Zakhartchenko a lui-même confirmé avoir été blessé, selon des images de LifeNews tournées dans sa chambre d'hôpital à Lougansk, capitale de l'autre république séparatiste dans l'Est.

Les autorités ukrainiennes ont demandé aux Occidentaux d'infliger une réponse «sévère» à l'égard de Moscou après l'entrée des rebelles prorusses dans Debaltseve, un noeud ferroviaire important situé entre deux «capitales» rebelles de Donetsk et de Lougansk.

Cette offensive est survenue au troisième jour de la trêve dans l'est de l'Ukraine, arrachée la semaine passée à l'issue des négociations de presque 17 heures à Minsk par les chefs d'Etat allemand, français, russe et ukrainien. (ats)

Le non respect de la trêve menace l'accord de Minsk

Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, s'est dit mercredi vivement préoccupé par la détérioration de la situation à Debaltseve. Il a estimé que le refus des séparatistes pro-russes de respecter la trêve dans cette zone menaçait l'accord conclu jeudi dernier à Minsk sur le conflit ukrainien.

«Je suis vivement préoccupé par la dégradation de la situation dans le secteur de Debaltseve», a dit M. Stoltenberg à la presse à Riga, la capitale lettone. «Le refus des séparatistes de respecter le cessez-le-feu menace l'accord». «J'appelle la Russie à arrêter de soutenir les séparatistes et à retirer ses forces et son matériel militaire de l'est de l'Ukraine, conformément aux accords de Minsk», a-t-il continué.

Ton opinion