Actualisé 08.10.2012 à 20:49

NigeriaL'armée abat des civils

L'armée nigériane tiré plusieurs civils lundi suite à l'attaque à la bombe dans un poste militaire. Elle a également incendié des maison, faisant plusieurs victimes.

L'armée a tiré à l'aveugle sur des civiles.

L'armée a tiré à l'aveugle sur des civiles.

Les soldats nigérians ont ouvert le feu à l'aveugle lundi sur des habitants de Maiduguri, dans le nord-est du pays. Ce raid est survenu suite une attaque à la bombe visant l'armée dans cette ville, ont affirmé des témoins.

Ils ont également incendié des habitations et des commerces, selon les mêmes sources. Un habitant, qui n'a pas estimé le nombre de victimes, a raconté que «les soldats se sont rendus dans le quartier et ont ouvert le feu sur toutes les personnes dans leur champ de vision».

L'explosion qui a visé un véhicule d'une patrouille de l'armée, plus tôt dans la journée de lundi, a blessé deux soldats, a indiqué le porte-parole local de l'armée, le lieutenant-colonel Sagir Musa.

Fief islamiste

Des associations de défense des droits de l'homme ont accusé l'armée nigériane de recourir à la violence suite à des attaques contre ses hommes. Interrogé sur ces accusations, M. Musa n'a pas souhaité faire de commentaire.

La ville de Maiduguri est considérée le fief du groupe islamiste Boko Haram, accusé d'avoir tué plus de 1400 personnes depuis 2010, dans le nord et le centre du Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!