Actualisé 09.10.2017 à 11:39

SuisseL'armée aidera finalement les gardes-frontières

Les forces aériennes suisses mettront au service des gardes-frontières leurs hélicoptères munis de caméras thermiques.

L'armée pourra fournir les prestations voulues par le Cgfr en matière de surveillance aérienne par caméras thermiques.

L'armée pourra fournir les prestations voulues par le Cgfr en matière de surveillance aérienne par caméras thermiques.

Keystone

L'armée pourra finalement fournir aux gardes-frontières le coup de pouce nécessaire en matière de surveillance avec des hélicoptères munis de caméras thermiques. L'Administration fédérale des douanes (AFD) a donc renoncé à se tourner vers des privés et mis fin à un appel d'offres, a-t-elle indiqué lundi.

Le Corps des gardes-frontière (Cgfr), qui fait partie de l'AFD, utilise depuis 1966 des hélicoptères des forces aériennes et, depuis peu, également des appareils de prestataires privés. L'armée met à disposition des hélicoptères munis de caméras thermiques.

Les gardes-frontière voulaient davantage: 150 heures de vol supplémentaires par an devraient être mises à profit pour la surveillance des frontières en cas d'opérations concertées, de contrôles de grande ampleur et de recherches de personnes ou de véhicules. Et ceci 24 heures sur 24 et 365 jours par an.

Pas de prestations externes

Pour obtenir ces nouvelles ressources, un appel d'offres a été lancé. Il portait sur quatre ans avec possibilité de deux prolongations d'un an jusqu'en 2022. Trois réponses ont été déposées, dont deux remplissaient les critères. Par la suite, un prestataire a retiré une des offres valables.

Entre-temps, les forces aériennes ont démontré qu'elles pouvaient fournir la prestation demandée avec leurs propres ressources. Un contrat a été passé en janvier. L'AFD n'a donc plus besoin de recourir à des prestations externes. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!