Actualisé

NigeriaL'armée dit avoir tué 17 membres de Boko Haram

L'armée a mené mercredi et jeudi deux opérations avec le soutien d'hélicoptères d'attaque pour démanteler des «camps de terroristes».

Un porte-parole militaire, le lieutenant-colonel Sagir Musa, a précisé que ces camps fortifiés se situaient sur les territoires de la réserve naturelle de Sambisa et dans la forêt de Ruwa et comportaient des installations pour l'entrainement des militants.

L'armée a souvent fait mention de caches de Boko Haram en zone urbaine mais c'est la première fois dans la période récente qu'elle évoque l'existence de camps ou bases du groupe.

Les violences liées à Boko Haram et leur répression sanglante par les forces de l'ordre ont fait environ 3000 morts depuis un soulèvement du groupe en 2009.

L'Etat de Borno et sa capitale Maiduguri constituent le berceau du mouvement extrémiste qui veut l'instauration d'un Etat islamiste dans le nord du Nigeria.

Pays le plus peuplé d'Afrique, avec 160 millions d'habitants, et premier producteur de pétrole du continent, le Nigeria est divisé entre un Nord à majorité musulmane et le Sud, principalement chrétien. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!