Armée : L'armée du futur devrait compter 100'000 militaires
Actualisé

Armée L'armée du futur devrait compter 100'000 militaires

La majorité de la commission de la politique de sécurité du National s'est ralliée à la proposition faite par le Conseil des Etats. La question du financement doit être encore discutée la semaine prochaine.

L'option du Conseil fédéral (80'000 militaires pour un budget annuel de 4,4 milliards de francs) a été rejetée par 17 voix contre 8. Elle ne sera pas défendue devant le plénum lors de la session d'automne, a indiqué mardi à la presse le président de la commission Jakob Büchler (PDC/SG).

Plusieurs minorités tenteront en revanche de corriger les effectifs. Par 15 voix contre 11, la commission a rejeté une variante à 120'000 soldats (avec un budget de 5,2 milliards), par 18 voix contre 7, un modèle à 30'000 militaires et, par 19 voix contre 7, une option avec 60'000 soldats et un budget de 3,5 milliards.

Par 18 voix contre 8, la commission souhaite que le Conseil fédéral revienne devant le Parlement avec des propositions de modification de loi à fin 2012 déjà. Le Conseil des Etats était prêt à attendre jusqu'à fin 2013.

La variante à 100'000 soldats est devisée à 5,1 milliards. Mais la Chambre des cantons a refusé d'inscrire un montant précis dans le mandat donné au gouvernement. Elle a en revanche fixé un plafond supplémentaire de 5 milliards pour l'achat de nouveaux avions de combat et de 1,2 milliard pour combler les lacunes d'équipement de l'armée.

La commission du National veut faire la transparence et souhaite un chiffre clair, a expliqué M.Büchler. Elle tranchera le 26 août. Selon le ministre de la défense Ueli Maurer, il devrait être possible de financer une armée de 100'000 soldats, l'achat de nouveaux avions et de combler les lacunes d'équipement avec un plafond de 5 milliards. Le conseiller fédéral devra présenter cette planification par écrit à la commission.

(ats)

Ton opinion