Actualisé 21.05.2012 à 17:34

IsraëlL'armée enquête sur des soldats passifs

L'armée israélienne a annoncé lundi avoir ouvert une enquête à la suite de la diffusion de deux vidéos montrant des soldats israéliens sans réaction alors que des colons tirent sur des Palestiniens.

Les faits se sont déroulés samedi après-midi lors de heurts, avec des jets de pierres, entre colons de l'implantation de Yitzhar et habitants palestiniens du village d'Assira al-Qibliya, dans le nord de la Cisjordanie.

Les vidéos, réalisées par un militant de l'organisation israélienne de défense des droits de l'Homme B'Tselem, montre des Palestiniens visés par des tirs de colons en présence d'au moins trois soldats.

Mettre fin aux heurts

L'armée a affirmé que les militaires étaient arrivés pour mettre fin aux incidents. «Au cours de ces heurts, il a été fait usage de tirs, une enquête a été ouverte», a indiqué un communiqué militaire.

«Cela dit, il apparaît que la vidéo en question ne reflète pas l'incident (tel qu'il s'est déroulé) dans sa totalité», selon le texte, sans autre précision.

Dans l'une de ces vidéos, on peut voir deux colons tirer au fusil d'assaut M16 en direction d'un lanceur de pierres vêtu d'un tee-shirt vert qui s'effondre après avoir été touché à la tête.

Tir sous les yeux des soldats

Dans la deuxième, prise sous un angle légèrement différent, un troisième colon tire au pistolet vers les Palestiniens alors que trois soldats se tiennent à proximité sans agir.

B'Tselem a déposé plainte auprès de la police pour demander des poursuites contre les tireurs, ainsi qu'auprès de la police militaire pour exiger une enquête pour «non-respect par les soldats de leur obligation de protéger les Palestiniens de la violence des colons».

«La vidéo suscite de graves soupçons» de passivité des soldats, qui «n'ont pas essayé de disperser les colons et apparaissent restant près d'eux alors qu'ils tirent et lancent des pierres», souligne l'ONG dans un communiqué.

Irresponsabilité

Le gouvernement de l'Autorité palestinienne a dénoncé dans un communiqué «l'irresponsabilité des soldats israéliens». «Ce qui est également important, c'est que les images montrent clairement les visages des agresseurs, dont la police israélienne ne pourra pas dire que l'identité demeure inconnue et qu'elle les recherche toujours», ajoute-t-il.

Selon l'organisation israélienne de défense des droits de l'Homme Yesh Din, moins d'une enquête policière sur dix ouverte pour plainte de Palestiniens contre des colons débouche sur des poursuites.

Démenti

Le porte-parole de Yitzhar, Avraham Benyamin, a démenti les affirmations des témoins palestiniens selon lesquels des dizaines de colons auraient attaqué le village. Les affrontements ont été déclenchés par des jets de pierres sur les services d'urgence de la colonie, sortis pour éteindre des feux «allumés par les villageois», a-t-il assuré. Deux pompiers ont été blessés, a-t-il indiqué, jugeant que les armes avaient été utilisées «dans une situation de danger de mort».

En avril, des images d'un lieutenant-colonel israélien frappant au visage avec son arme un militant danois pro-palestinien en Cisjordanie avaient embarrassé l'armée israélienne, qui l'avait relevé de son commandement sans toutefois le renvoyer. (afp)

Israël détruit une maison palestinienne à Jérusalem-Est

Une maison palestinienne a été démolie lundi par les autorités israéliennes à Jérusalem-Est occupée et annexée, a-t-on appris de sources concordantes.

La maison, dans le quartier d'Al-Tour, près du mont des Oliviers, a été rasée lundi matin par des bulldozers, a précisé à l'AFP le propriétaire, Sameh Idris. «Ils sont venus à 08H00 (05H00 GMT) avec la police des frontières et des policiers et ont démoli ma maison», a-t-il déclaré.

«Ils ont dit que je n'avais pas l'autorisation nécessaire et qu'ils m'avaient envoyé plusieurs avis, ce qui n'est pas vrai», a-t-il expliqué, ajoutant qu'il devait se marier dans deux mois et s'y installer avec son épouse. Une porte-parole de la police israélienne, Louba Samri, a confirmé à l'AFP que «des forces de police avaient accompagné et aidé les autorités à démolir une maison dans le quartier d'Al-Tour à Jérusalem-Est».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!