Actualisé

Proche-Orient CisjordanieL'armée israélienne fait douze blessés par balle palestiniens

Douze Palestiniens ont été blessés mercredi par balles après des heurts avec des colons et l'armée israélienne près de l'implantation, en Cisjordanie, où un jeune Israélien avait été tué la semaine dernière.

En Israël, les forces de sécurité sont en état d'alerte pour la Pâque juive.

Selon des témoins palestiniens, des habitants de la colonie de Bat Ayin ont ouvert le feu sur des Palestiniens du village de Safa et ceux-ci ont répliqué en jetant des pierres sur les colons.

Les incidents ont provoqué l'intervention de l'armée israélienne, qui a utilisé contre les Palestiniens des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes et tiré à balles réelles, faisant six blessés, selon des sources médicales palestiniennes citant des victimes.

Jets de pierres

Les six autres victimes ont été blessées par les tirs des colons, et l'une d'entre elles se trouve dans un étrat grave, a-t-on ajouté de mêmes sources. De son coté, une porte-parole de l'armée israélienne a affirmé que les incidents ont éclaté lorsque des Palestiniens «ont jeté des pierres sur des civils israéliens qui priaient».

Face à l'escalade de la violence, les soldats ont ouvert le feu et tiré dans les jambes «d'un certain nombre de meneurs (palestiniens) et ont confirmé les avoir touchés», a-t-elle ajouté.

C'est dans cette colonie de Bat Ayin, l'une des plus radicales de Cisjordanie, qu'un adolescent de seize ans a été tué et un enfant de sept ans a été blessé, à coups de hache, jeudi dernier par un Palestinien. Le meurtrier est parvenu à s'enfuir.

En Israël, les forces de sécurité ont été placées en état d'alerte avancé de crainte d'attentats palestiniens pendant la Pâque juive (Pessah), dont les célébrations commençaient mercredi soir.

La Cisjordanie bouclée

Des milliers de policiers ont été déployés dans l'ensemble du pays, en particulier dans le secteur de Jérusalem et dans le nord du pays où 4000 policiers et gardes-frontières seront en service.

La surveillance des synagogues, des centres commerciaux et des parcs nationaux où affluent les visiteurs durant la semaine pascale a été renforcée. Un bouclage total de la Cisjordanie est entré en vigueur dès lundi soir jusqu'au 19 avril à l'occasion de la fête.

Depuis plusieurs mois et particulièrement depuis la fin de l'offensive israélienne à Gaza, les services de sécurité israéliens ont relevé une recrudescence des attentats ou tentatives d'attentats individuels, sans implication nette de groupes organisés.

Les fêtes de la Pâque juive qui célèbrent la sortie d'Egypte selon le récit biblique, commençaient mercredi soir par le repas du «séder» traditionnel et durent une semaine.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!