Programme d'économies: L'armée pourra dépenser ses 20 milliards en 4 ans
Actualisé

Programme d'économiesL'armée pourra dépenser ses 20 milliards en 4 ans

Le Conseil fédéral veut intégrer le plafond de dépenses voté par le Parlement dans son programme de stabilisation.

Le programme 2017-2019 prévoit des allègements budgétaires allant jusqu'à 1 milliard par an par rapport à la planification de juillet 2015.

Le programme 2017-2019 prévoit des allègements budgétaires allant jusqu'à 1 milliard par an par rapport à la planification de juillet 2015.

photo: Keystone

La cure d'austérité de la Confédération n'empêchera pas l'armée de pouvoir dépenser jusqu'à 20 milliards de francs d'ici fin 2020. Le Conseil fédéral veut corriger son programme dit de stabilisation 2017-2019 afin d'y intégrer le plafond de dépenses voté par le Parlement.

Il a confirmé mercredi les grandes lignes du projet mis en consultation en novembre, en y apportant quelques modifications. Celles-ci ne seront toutefois communiquées qu'au moment de l'adoption du message au Parlement, prévu en mai, a annoncé le gouvernement.

Allègements budgétaires

Le programme 2017-2019 prévoit des allègements budgétaires allant jusqu'à 1 milliard par an par rapport à la planification de juillet 2015. Les dépenses devraient fondre presque partout, mais la cooopération internationale et la formation et la recherche sont particulièrement concernées. L'administration devrait également réduire ses ambitions de plus de 120 millions en 2019.

La copie mise en consultation prévoit de mettre l'armée à contribution de manière dégressive. Grâce surtout à une diminution de ses charges d'exploitation, elle devrait dépenser 131 millions de moins que prévu en 2017, puis 81 millions et 31 millions de moins en 2019. Les charges d'armement devraient rester intactes afin d'assurer le renouvellement strictement nécessaire du matériel.

Le relèvement du plafond de dépenses à 20 milliards pour 2017-2020 pourrait être satisfait grâce à un report de coupes. Le Conseil fédéral a en tout cas chargé les départements de la défense et des finances d'appliquer les économies prévues dans le plan financier 2018-2020. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion