Actualisé 09.01.2009 à 19:24

Sri-Lanka

L'armée sri-lankaise capture un bastion des Tigres tamouls

Les forces sri-lankaises ont capturé vendredi la Passe de l'Eléphant, dernier bastion des Tigres tamouls sur la péninsule de Jaffna (nord).

Elles ont pris le contrôle d'une base et d'un axe routier, et isolé les rebelles en déroute dans une petite zone de jungle.

Ce nouveau succès de l'armée sri-lankaise intervient une semaine jour pour jour après la chute de Kilinochchi, la capitale politique des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE). Le gouvernement de Colombo a promis d'écraser la guérilla séparatiste et de mettre fin à des années de guerre civile dans les mois à venir.

La victoire de la Passe de l'Elephant lui permet de contrôler presque entièrement la péninsule de Jaffna, capitale culturelle des Tamouls, pour la première fois en neuf ans, ainsi que la totalité de l'A-9, axe routier majeur entre le nord et le sud de l'île, pour la première fois depuis 23 ans.

Les rebelles ne contrôlent plus qu'une petite bande de terre dans l'est de la péninsule. Il leur reste également un ultime bastion, la ville de Mullaitivu (nord-est).

Les combats dans ce secteur s'annoncent toutefois difficiles en raison de la présence de centaines de milliers de civils, souligne Iqbal Athas, un analyste militaire de la revue spécialisée Jane's Defense Weekly.

Des groupes de défense des droits de l'homme redoutent une augmentation des pertes parmi les civils alors que l'armée s'approche des dernières poches rebelles. Le site Internet pro-rebelle TamilNet affirme que les tirs d'artillerie des forces sri-lankaises ont tué plusieurs civils ces derniers jours, ce que l'armée dément.

«Les soldats mènent aujourd'hui une bataille pour donner au peuple un pays libéré du terrorisme», a déclaré le président Mahinda Rajapaksa en annonçant à la télévision nationale la prise de la Passe de l'Eléphant.

Par ailleurs, dans l'est du pays, les rebelles ont fait exploser une bombe artisanale près de Trincomalee, tuant trois soldats et quatre civils, a annoncé l'armée sri-lankaise. Colombo a pris le contrôle de l'est de l'île en 2007, mais les attaques dans cette zone ont augmenté ces derniers mois.

Le LTTE se bat depuis 1983 pour obtenir un territoire indépendant pour la minorité tamoule, après des années de discrimination par les gouvernements contrôlés par la majorité cingalaise. Le conflit a coûté la vie à plus de 70'000 personnes. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!