Actualisé 26.06.2019 à 09:41

Berne

L'armée suisse pourra recruter des transgenres

L'armée dispose désormais d'un service sur la diversité qui permet de s'affranchir de l'inéligibilité prévue par le règlement en cas de transsexualité.

de
Marion Moussadek
Photo d'illustration.

Photo d'illustration.

Keystone

L'armée suisse a ouvert le bureau «Diversity Swiss Army» pour traiter du sujet des transgenres, rapportent «Le Matin Dimanche» et la «SonntagZeitung». Ce bureau collabore avec le commandement du recrutement, le service médical militaire et le service juridique des forces armées.

Depuis avril, une personne est engagée pour s'occuper des thèmes touchant aux minorités linguistiques, aux religions et à la transsexualité.

En moyenne, les médecins militaires posent environ 18 diagnostics de transsexualité par an. Malgré ce faible nombre, le «Diversity Management» est important, selon Stefan Hofer: il s'agit de traiter le sujet de manière cohérente et d'éviter les préjugés et les discriminations.

Les règlements actuels de l'armée prévoient toujours l'inaptitude au service militaire et à la protection civile en cas de transsexualité, mais l'armée a adapté sa pratique aux réalités de la société. La brèche a été ouverte en 2013 par un membre de l'armée qui avait effectué une centaine de jours de service en tant qu'homme et qui s'était annoncé - avec succès - pour une mission militaire de paix au Kosovo après son changement de sexe.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!