L'Armée suisse se vaccine contre les tiques
Actualisé

L'Armée suisse se vaccine contre les tiques

Face à l'augmentation du nombre de maladies transmises par ces petits parasites elle administrera dès ce printement un vaccin gratuit aux recrues et aux cadres qui le souhaitent.

Au cours de ces dernières années, le nombre d'encéphalite à tiques a plus que doublé, indique jeudi le Département fédéral de la défense dans un communiqué. En raison des conditions météorologiques exceptionnellement douces cet hiver, il faut s'attendre à une augmentation du nombre de tiques en 2007, ajoute-t- il.

Cette vaccination rentre dans le cadre d'une campagne de prévention entreprise par l'armée. Cette dernière précise que si la vaccination fournit une protection complète contre l'encéphalite à tiques, elle ne confère aucune immunité contre la deuxième maladie la plus fréquemment transmise par ces parasites, la borréliose.

L'Armée s'appuie sur les recommandations de l'Office fédéral de la santé publique. Ce dernier encourage la vaccination pour toutes les personnes habitant ou séjournant dans des zones d'endémie. Et de répéter qu'il est possible de se protéger contre les piqûres de tiques en portant des habits couvrant intégralement le corps ainsi que des chaussures fermées. (ats)

Ton opinion