Actualisé 03.03.2020 à 18:01

Suisse

L'armée se confine après un cas de coronavirus

Un soldat a été testé positif au coronavirus à la place d'armes de Wangen an der Aare (BE). Il a indiqué qu'il s'était rendu il y a peu à Milan.

Un soldat a été détecté positif à son entrée en service pour un cours de répétition à Wangen an der Aare (BE).

L'armée suisse a enregistré son premier cas de coronavirus. Un militaire a été testé positif à la place d'armes de Wangen an der Aare (BE). Il a été placé en isolement à l'infirmerie, a annoncé mardi l'Armée.

A son entrée en service lundi pour un cours de répétition, l'homme a indiqué qu'il s'était rendu il y a peu à Milan. Il a été soumis à un test, effectué par le laboratoire ABC de Spiez (BE). Une confirmation par le laboratoire de référence de Genève est encore attendue.

Son état est stable. Les trois personnes qui partageaient sa chambre ont été placées en quarantaine. Les autres militaires qui ont été en contact avec le patient infecté ont été placés en quarantaine temporaire durant la nuit.

Soutien aux autorités civiles

Les écoles de recrue et cours de répétition continuent à se dérouler sans changement, précise l'Armée dans son communiqué. Le rayon de sortie a été limité pour toutes les troupes en service dans le pays, afin de permettre qu'elles soient prêtes à tout moment à se mettre au service des autorités civiles et de la population.

En effet, à chaque cas positif découvert, une compagnie entière, voire plusieurs, devraient être mises en quarantaine et ne seraient plus prêtes à être engagées, explique l'Armée. Or la capacité opérationnelle et de commandement des forces armées doit rester garantie.

La présidente du National rappelle quelques règles

En ouverture de la session parlementaire de printemps, la présidente du Conseil national Isabelle Moret (PLR/VD) a rappelé le défi sanitaire que représentait le coronavirus pour la Suisse. Elle a salué toutes les personnes touchées de près ou de loin par la maladie ainsi que le personnel soignant.

Actuellement, environ 10'000 militaires sont en service. En raison du danger d'infection par le coronavirus, l'armée a annulé un certain nombre d'événements, notamment toutes les journées de visite pour les familles des recrues et une réunion de tous les officiers supérieurs d'état-major mercredi. Cette réunion se déroulera de manière décentralisée par vidéoconférence. L'événement «La sécurité est aussi une affaire de femmes» prévu vendredi a également été annulé. (nxp/ats)

Les autorités tentent de rassurer les Suisses

La Confédération demande à la population de faire preuve de patience et de discernement, après la contamination de douze personnes par le coronavirus en Suisse.

Le coronavirus Vs. les autres épidémies

Une infographie montrant la progression de l'épidémie de coronavirus en comparaison avec les autres épidémies majeures: Ebola, la grippe aviaire et le SRAS.

Coronavirus: micro-trottoir à Genève

Petite prise de température à Genève où cinq cas de contamination au coronavirus ont été confirmées.

Le tête près des pieds de son voisin

Afin de prévenir autant que possible une épidémie majeure au sein des casernes, les militaires ont également recours à des moyens inhabituels. Depuis quelques jours, les membres de l'armée dorment de manière inédite: lorsqu'un soldat s'endort la tête au nord, son voisin direct se couchera la tête au sud. «De cette façon, la distance de sécurité entre les visages des personnes est respectée malgré l'espace limité disponible», explique Daniel Reist, porte-parole de l'armée.

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!