L'armée turque annonce avoir tué des centaines de rebelles kurdes en Irak
Actualisé

L'armée turque annonce avoir tué des centaines de rebelles kurdes en Irak

ISTANBUL - L'armée turque a annoncé mardi avoir tué des centaines de rebelles et frappé plus de 200 cibles individuelles de séparatistes kurdes du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) dans le nord de l'Irak depuis le 16 décembre.

Un communiqué diffusé sur le site internet de l'armée précise que jusqu'à 175 rebelles ont été tués «dans des bâtiments non protégés» pour la seule journée du 16 décembre, au cours d'une vaste opération aérienne. Ce bilan ne comprend pas les combattants tués dans des caches ou des grottes, et ne précise pas les blessés, qui auraient été emmenés par dizaines dans les hôpitaux du Kurdistan irakien.

Depuis cette première opération confirmée par Ankara en territoire irakien, l'armée turque a mené deux autres opérations transfrontalières en moins une semaine. La dernière, samedi, a été suivie de tirs d'artillerie. Selon les Peshmergas kurdes d'Irak, un autre bombardement a eu lieu dimanche.

Selon l'armée, le bilan total est difficile à établir mais il se chiffre à plusieurs centaines de morts.

Au cours d'un nouvel affrontement sur le sol turc mardi, l'armée a tué cinq séparatistes sur le Mont Kupeli, dans la province de Sirnak proche de la frontière irakienne, ajoute l'armée dans un autre communiqué. Des hélicoptères de combat ont participé à cette bataille. (ap)

Ton opinion