Actualisé 26.11.2014 à 10:21

Paris

L'arrestation des braqueurs a été filmée

Deux malfaiteurs ont attaqué une bijouterie Cartier proche des Champs-Elysées mardi en fin de journée. Ils ont été pris en chasse par la police et se sont rendus à l'issue d'une prise d'otage.

Les deux hommes, âgés de 23 et 30 ans, «sont connus des services de police pour des vols avec violence», a indiqué mercredi une source policière. Ils ont fait irruption en début de soirée dans la bijouterie de luxe située rue François 1er, dans un quartier chic très touristique et fréquenté du VIIIe arrondissement.

Selon un témoin, les deux braqueurs armés d'une Kalachnikov et d'un pistolet mais se montrant très peu «professionnels», ont fait allonger les trois clients et la dizaine de membres du personnel présents. Ils ont demandé à la gérante de leur ouvrir les vitrines et ont commencé à rafler les bijoux.

«Ils ont pris tous les solitaires et des montres avec des diamants», a raconté à l'AFP ce témoin, Bénédicte, 34 ans, qui se trouvait dans la boutique du célèbre joailler parisien.

La vidéo de la fuite des braqueurs en scooter

Fuite en scooter

Les braqueurs ont toutefois été interrompus par l'arrivée de la police et ont pris la fuite avec un scooter. Les policiers se sont lancés dans une course-poursuite avec les braqueurs qui ont fini par se retrancher dans un salon de coiffure proche de Montparnasse, de l'autre côté de la Seine, où ils ont pris le patron en otage.

Un important dispositif de sécurité, avec une centaine de policiers appuyés par un hélicoptère, a alors été mis en place. Le patron du salon de coiffure, âgé de 64 ans, a raconté sur BFMTV avoir réussi à calmer les deux hommes, qui l'ont d'abord insulté mais ont fini par l'appeler «papy».

Voyant l'un des deux hommes blessé, il a proposé de faire un garrot: «C'était une façon aussi d'occuper le temps parce qu'ils étaient énervés» par l'arrivée des policiers, a-t-il ajouté.

«Un négociateur a pu rapidement rentrer en contact avec eux, ils ont accepté assez vite de laisser sortir l'otage sain et sauf et ils se sont rendus», a de son côté expliqué le procureur de Paris, François Molins.

Selon lui, le butin a été retrouvé dans le salon de coiffure. «Il y avait beaucoup d'argent et des bijoux qui avaient été bien choisis», a-t-il souligné. (20 minutes/ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!