Centrale nucléaire: L'arrêt de Mühleberg sera fêté dignement
Actualisé

Centrale nucléaireL'arrêt de Mühleberg sera fêté dignement

Le groupe BKW entend marquer l'arrêt définitif de la centrale nucléaire de Mühleberg (BE) le 20 décembre.

Pour le groupe énergétique bernois BKW, le débranchement de la centrale nucléaire de Mühleberg, aux portes de Berne, constitue un évènement unique.

Pour le groupe énergétique bernois BKW, le débranchement de la centrale nucléaire de Mühleberg, aux portes de Berne, constitue un évènement unique.

Plusieurs centaines de représentants de l'industrie, de l'économie et du monde politique, ainsi que de nombreux journalistes assisteront à l'arrêt définitif de la centrale nucléaire.

Pour le groupe énergétique bernois, le débranchement de la centrale nucléaire de Mühleberg, aux portes de Berne, constitue un évènement unique. L'intérêt des médias pour la fermeture des installations est qualifié d'énorme par BKW. L'arrêt de la centrale est aussi le plus grand projet du groupe depuis la construction des installations.

La journée commencera par une conférence de presse à 9h dans une tente dressée devant le bâtiment. La directrice générale de BKW Suzanne Thoma, le responsable de la centrale nucléaire Martin Saxer, et le chef du projet de désaffectation Stefan Klute s'exprimeront sur cet événement historique pour le groupe.

La manifestation proprement dite débutera à 11h15 avec une rétrospective suivie d'une discussion avec Urs Gasche, président du conseil d'administration de BKW. La chaîne de télévision SRF va ensuite retransmettre dans l'émission «Schweiz aktuell extra» en direct la déconnexion en duplex depuis la salle de commande.

En fin d'après-midi, les habitants de la commune de Mühleberg et des environs seront conviés à une fête et le lendemain, ce sera au tour des quelque 300 employés de la centrale. Pour BKW, il s'agit par ce geste de leur témoigner sa reconnaissance.

Une étape après l'autre

La réduction de la puissance débutera le 20 décembre à partir de 1h. La déconnexion, manuelle, aura lieu à 12h30 lorsque des collaborateurs appuieront simultanément sur deux boutons. La pression sera ensuite réduite dans le réacteur et la température de son eau passera de 280 à moins de 100 degrés.

Les travaux de démantèlement débuteront le lundi 6 janvier 2020, soit immédiatement après les jours fériés. Environ 200 personnes et jusqu'à 80 employés supplémentaires, selon les phases, travailleront sur le site jusqu'en 2030. La radioactivité sera éliminée en 2031. (nxp/ats)

(NewsXpress)