L'art de claquer des doigts en rythme
Actualisé

L'art de claquer des doigts en rythme

Après la très rythmique
déferlante tecktonik sur l'Europe,
les Américains présentent leur
nouvelle danse: le Crank.

A 17 ans, Soulja Boy rêve de grosses voitures, de filles et de bling-bling. Depuis son Chicago natal, le jeune rappeur s'est dit que cela serait sympa de claquer des doigts tout en faisant gesticuler ses jambes de part et d'autres. Le Crank Dance était né.

Vivant avec son temps, le jeune homme n'a pas manqué de filmer ses chorégraphies et de les poster sur le net. Plus de 18 millions d'internautes ont visionné ses performances, 50 Cent lui-même y a jeté un œil et la carrière de Soulja Boy explose.

Sortis en octobre dernier, son premier opus «Souljaboytellem.com» et le single «Crank That» ont fait un carton immédiat, et les jeunes se sont mis au Crank. L'idée de cette danse est somme toute assez simple: il s'agit de faire claquer ses doigts sur le tempo, tout en pliant les genoux et croisant ses jambes de temps à autres. Le tout avec une dose de flow, que nous traduiront par «le rythme dans la peau». La tecktonik, qui n'a pour l'instant pas traversé l'Atlantique, se retrouve désormais face à une sévère concurrence.

Winnie Covo

La chanson de Soulja Boy Tellem qui cartone

Petite leçon de crank par Soulja Boy Tellem

Ton opinion