«Comme un avion»: L'art de faire du surplace
Actualisé

«Comme un avion»L'art de faire du surplace

Le réalisateur du «Mystère de la chambre jaune» signe une comédie dont il tient également le rôle principal.

par
Catherine Magnin

Réaliser un rêve d'enfant quand on n'a plus vingt ans, ça peut vite tourner au ridicule. Michel (Bruno Podalydès) voulait être aviateur. En remarquant les similitudes entre une aile d'avion et un kayak, il décide de pagayer. D'abord un peu honteusement, en cachette, sur le toit de sa maison. Sa femme le pousse à passer à l'action. La première étape de Michel l'amène à une buvette où tout, la patronne, la serveuse, les clients, est appel à... ne pas repartir!

Ce «river-movie» fantaisiste est une des plus jolies crises de la cinquantaine qu'on ait pu voir au cinéma.

«Comme un avion»

De et avec Bruno Podalydès. Avec Agnès Jaoui, Sandrine Kiberlain.

Sortie le 10 juin 2015.

***

Ton opinion