Actualisé 21.07.2014 à 08:47

Vaud

L'assassin de Chloé a un visage et une histoire

Un homme de 30 ans a tué la fille de son ex-copine avant de se donner la mort, vendredi. Portrait d'un tueur qu'on n'avait pas vu venir.

de
Francesco Brienza

Quarante-huit heures après que leur fille leur a été cruellement arrachée, les parents de Chloé sont abasourdis. «On ne comprend pas», a balbutié dimanche Claude, son beau-père. Vendredi, l'ado de 14 ans lui avait lancé un appel désespéré depuis le coffre de la voiture de son ravisseur. L'alerte lancée sur Facebook n'aura pas pu empêcher le pire. «L'homicide était minutieusement préparé depuis longtemps», analyse-t-il. Pourtant, le couple n'avait reçu aucune menace.

L'auteur, un homme de 30 ans domicilié à Genève, est l'ex-compagnon de Caroline M., la maman endeuillée, de quinze ans son aînée. D'après nos informations, Laurent A. n'aurait eu qu'une aventure passagère avec elle, en 2013. Ils n'auraient jamais vécu ensemble. En octobre, ils ont toutefois couru en duo les 10 km du Marathon de Lausanne, comme en témoigne une photo.

Mais depuis cet hiver, Caroline M. fréquente Claude. Et selon un proche, c'est le coup de foudre. Ils emménagent ensemble rapidement. De quoi susciter une jalousie meurtrière chez Laurent A., décrit par une source comme «agressif et dominateur»? Contactés, des amis de l'équipe de foot dans laquelle il évoluait sont sous le choc. «On se voyait chaque semaine et il ne nous a jamais parlé d'une histoire en particulier», souffle l'un d'eux, avant de raccrocher. Sa famille, connue dans l'arc lémanique grâce à la chaîne de boutiques de luxe qui porte leur nom, n'a pas souhaité s'exprimer.

Un enlèvement en pleine rue et en plein jour

Vendredi à 11h, Laurent A. attendait Chloé le visage encagoulé à côté dune voiture qu'il avait louée, à Belmont-sur-Lausanne. A son arrivée, l'homme l'a kidnappée et l'a enfermée dans le coffre avant de prendre la fuite. Un gros dispositif policier a été mis en place pour retrouver le véhicule, englobant des patrouilles de tout le canton. En début d'après-midi, la VW Polo blanche a été repérée dans les hauts de Lutry. Le corps sans vie de Chloé a été retrouvé aux côtés de son bourreau, qui s'est lui-même donné la mort avec son pistolet personnel.

Du soutien pour aider à tourner la page

Des fleurs et des mots ont été déposés sur un drap blanc devant le collège de Chloé, à Pully. «A jamais dans nos coeurs», pouvait-on notamment y lire. A Belmont-sur-Lausanne, sa commune d'origine, un point de rencontre avec des spécialistes sera organisé mardi pour ses camarades. Jeudi, une journée d'écoute, de recueillement et de prière sera organisée au temple. «C'est incroyable l'effet d'un drame sur une communauté villageoise», a pour sa part relevé le syndic Gustave Muheim.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!