France: L'assassin de Frasses extradé vers la Suisse
Actualisé

FranceL'assassin de Frasses extradé vers la Suisse

L'homme qui avait été arrêté le 8 juillet à l'aéroport de Bâle-Mulhouse pourra purger ses 20 ans de prison en Suisse.

La maison devant laquelle un père de famille avait été tue en 2013.

La maison devant laquelle un père de famille avait été tue en 2013.

Keystone

Arrêté le 8 juillet à l'EuroAirport de Bâle-Mulhouse, l'auteur de l'assassinat de Frasses (FR) a été extradé mercredi de France. L'individu pourra purger en Suisse sa peine de 20 ans de prison, confirmée en début d'année par le Tribunal fédéral.

Le conseiller d'Etat Maurice Ropraz, en charge de la sécurité et de la justice, s'est réjoui, dans un communiqué, de l'issue rapide de la procédure simplifiée. Il a salué l'excellente collaboration entre les différents services fribourgeois concernés, fedpol, l'Office fédéral de la justice (OFJ) et les autorités françaises.

Condamné à 20 ans de prison par la Cour d'appel pénale du Tribunal cantonal le 11 juillet de l'an passé, l'auteur de l'assassinat de Frasses purge désormais sa peine dans un établissement pénitentiaire en Suisse, a précisé l'Etat de Fribourg. L'individu a été extradé via une procédure simplifiée permise par son consentement.

Ce dernier était en fuite depuis septembre 2017. Les faits remontent au 11 mai 2013, quand un ressortissant italien d'origine kosovare, âgé de 36 ans, avait été criblé de balles devant le garage de sa maison à Frasses. La victime venait de rentrer en voiture avec sa femme et leurs quatre enfants.

Histoire d'une vengeance

Le crime était une vengeance s'inscrivant dans un long conflit sanglant entre des familles suspectées de trafic de stupéfiants, qui a fait de nombeuses victimes au Kosovo, dont plusieurs enfants. Le Kosovar condamné pour assassinat a perdu son frère en 2003 dans le cadre de ce conflit.

En première instance, les deux hommes impliqués, trentenaires, avaient écopé de la prison à vie pour assassinat. Le 2 septembre 2017, l'auteur s'était évadé de la prison centrale de Fribourg.

En juillet 2018, la Cour d'appel pénale avait réduit les peines à 20 ans de prison pour ce dernier et à 9 ans de détention pour son complice, originaire de Macédoine. Ces dernières condamnations avaient ensuite été confirmées par le Tribunal fédéral. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion