Actualisé 05.05.2006 à 12:41

L'assassin de Rey-Bellet s'est tiré une balle dans la tête

Gerold Stadler s'est suicidé avec son pistolet d'ordonnance. Il était mort depuis plus de 36 heures lorsqu'il a été découvert mercredi soir. Son mobile reste inconnu.

La mort remonte donc au moins à mardi midi, a indiqué à la presse la police vaudoise. Gerold Stadler, qui a été retrouvé mort au-dessus d'Ollon (VD), s'est tiré une balle dans la tempe droite, à bout touchant, à l'endroit où on l'a retrouvé. Sa mort a été immédiate. Un seul coup de feu a été tiré.

L'intervention d'un tiers a pu être exclue. L'arme utilisée est le propre pistolet d'ordonnance du banquier saint-gallois de 34 ans: un Sigg P 220 9mm. Huit des dix balles étaient dans le chargeur, une dans la chambre et une douille a été retrouvée.

Les investigations balistiques devront déterminer s'il s'agit de l'arme utilisée pour tirer sur Corinne Rey-Bellet, son frère et leur mère dimanche aux Crosets (VS). Les quatre coups de feu entendus mercredi après-midi dans la région de Panex (VD) n'ont donc aucun lien avec cette affaire, a précisé la police.

Errance

Désormais, l'enquête devra déterminer ce que Gerold Stadler a fait entre dimanche soir et son suicide. L'analyse des courbes de températures de la région permettra de préciser l'heure du décès.

L'hypothèse privilégiée est que le banquier a erré un certain temps dans la région avant de se donner la mort. «Des recherches ont été effectuées régulièrement dans l'ensemble d'un secteur très vaste. Elles étaient concentrées sur les chalets vides», a expliqué le porte-parole de la police vaudoise Jean-Christophe Sauterel.

Les chiens ont quadrillé la zone et indiqué plusieurs pistes, dont une en direction de Villars. Ils sont notamment passés lundi à proximité du lieu où le corps a été découvert par un promeneur. Gerold Stadler gisait en lisière du village de Huémoz (VD), à environ 700 mètres de l'endroit où il avait abandonné sa voiture.

Déterminer le mobile

Le suicide étant avéré, l'enquête pénale vaudoise aboutira rapidement à un non-lieu, a expliqué le juge d'instruction cantonal Jacques Antenen. La police valaisanne pour sa part continue ses investigations sur le double homicide.

Elle devra notamment passer au peigne fin le lieu du crime et procéder à l'audition de plusieurs témoins. Elle entendra les policiers impliqués dans la course-poursuite de dimanche soir mais aussi plusieurs particuliers qui devraient leur permettre de découvrir le mobile du meurtrier.

Funérailles vendredi

La découverte du corps de Gerold Stadler va désormais permettre à la famille de se concentrer sur son deuil. Depuis mercredi les corps des défunts reposent à l'église de Val d'Illiez où de nombreuses personnes viennent leur rendre un dernier hommage. Les funérailles auront lieu vendredi à 15h30.

La famille souhaite une cérémonie digne. Les médias ne seront pas admis dans l'église. Des haut-parleurs seront installés pour permettre aux nombreuses personnes attendues de suivre la messe. La route de Val d'Illiez sera fermée aux poids-lourds vendredi dès 12h00.

L'ancienne championne de ski Corinne Rey-Bellet, 34 ans et enceinte de trois mois, a été abattue dimanche soir par son mari au domicile de ses parents aux Crosets (VS). L'homme a aussi tué le frère de la skieuse, Alain, et grièvement blessé la mère de celle- ci. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!