France: «L'assassinat de Marie-Christine Hodeau aurait pu être évité»
Actualisé

France«L'assassinat de Marie-Christine Hodeau aurait pu être évité»

Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux a affirmé jeudi que l'«assassinat de Marie-Christine Hodeau», retrouvé morte mercredi soir près de Milly-la-Forêt (Essonne) sur des indications de l'homme qui a reconnu l'avoir tuée, «aurait pu être évité».

M. Hortefeux, qui s'exprimait devant les préfets au ministère de l'Intérieur pour leur présenter le projet de budget pour 2010, a également mis en cause «les juges d'application des peines qui ont pris la décision de libération conditionnelle» du meurtrier présumé.

Celui-ci, 47 ans, avait été condamné en 2002 à onze ans de réclusion criminelle pour le viol et l'enlèvement d'une adolescente de 13 ans et avait bénéficié d'une libération conditionnelle en 2007, assortie de strictes mesures de contrôle.

Le procureur d'Evry Jean-François Pascal a précisé jeudi en fin de matinée, lors d'une conférence de presse, que la décision de libération conditionnelle avait fait l'objet d'un «long processus de réflexion». Le contrôle judiciaire du suspect s'était achevé en novembre 2008.

Avec les remises de peines, sa peine était considérée comme purgée en novembre 2008, a expliqué à l'AFP une autre source judiciaire. (afp)

Ton opinion