Actualisé 08.05.2008 à 10:47

L'assisté avait une Maserati

Un bénéficiaire de l'aide sociale qui avait déposé plainte contre le président de la commune de Wittenbach (SG) a vu l'affaire prendre une tournure désagréable.

Les autorités ont découvert qu'il avait deux voitures, dont une Maserati, et des antiquités de valeur. Il est aujourd'hui poursuivi pour escroquerie.

L'homme avait déposé plainte contre le président de la commune pour violation du secret de fonction et abus de pouvoir, a rappelé jeudi le Ministère public saint-gallois. Derrière ce conflit se trouvait une dispute de plusieurs années concernant le placement de son fils de 13 ans.

L'enquête n'a pas permis de confirmer les accusations portées contre le président. Par contre, une procédure pénale a été ouverte contre le plaignant car il avait caché des objets de valeur. L'affaire a été publiée dans la presse lorsque la plainte a été déposée. Sur internet, une organisation de protection de l'enfance avait qualifié le président de la commune «d'ennemi des enfants». (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!