Football: L'Atletico et Torres renversent le Celta Vigo
Actualisé

FootballL'Atletico et Torres renversent le Celta Vigo

Grâce à Griezmann, l'Atletico Madrid a renversé le Celta Vigo dimanche, tandis que Séville a battu Las Palmas.

In extremis, un but salvateur d'Antoine Griezmann a permis à l'Atletico Madrid de renverser le Celta Vigo (3-2) dimanche en Championnat d'Espagne et de rester à portée de la troisième place occupée par Séville, qui a conquis la citadelle Las Palmas (0-1).

Alors que l'«Atleti» était mené 2-1 et s'acheminait vers une défaite lors de cette 22e journée, le salut est venu d'une volée splendide du Belge Yannick Carrasco (86e) et d'un plat de pied du Français Griezmann (88e) sur une bonne remise de la tête de son compatriote Kevin Gameiro.

Auparavant, Fernando Torres avait inscrit un but non moins somptueux d'un retourné acrobatique dos au but (11e) avant de rater un penalty (30e). Et le Celta avait pris l'avantage grâce à Gustavo Cabral (5e) et John Guidetti (78e).

Soulagement

Au classement, l'Atletico achève le week-end à une quatrième place (42 pts) dont la Real Sociedad (41 pts) l'avait temporairement dépossédé vendredi. Séville reste troisième (46 pts), à portée du Real Madrid (1er, 49 pts, deux matches en moins) et du FC Barcelone (2e, 48 pts).

Quel soulagement pour les «Colchoneros»! Au stade Vicente-Calderon, ils sont passés par toutes les émotions dans un match débridé. «C'était un match très intense», a reconnu Griezmann au micro de beIN Sports Espagne. «Nous avons renversé la situation parce que nous sommes une équipe qui donne le maximum, toujours, à tout moment.»

D'entrée, le Celta Vigo a marqué par Gustavo Cabral après une bourde du gardien madrilène Miguel Angel Moya (5e).

Aussitôt, Torres a répondu avec ce qui restera comme l'un des plus beaux buts du week-end, si ce n'est de la saison: recevant le ballon dos au but dans la surface, l'expérimenté attaquant a osé un retourné acrobatique à l'aveugle dont la trajectoire en cloche a fini dans la lucarne (11e).

L'Atletico en panne sur penalty

De quoi faire oublier son gros raté quelques minutes plus tard sur un penalty obtenu par Carrasco: Torres a expédié sa frappe sur la transversale (30e), soit le quatrième penalty raté sur les quatre derniers matches officiels de l'Atletico. Cette saison, les hommes de Diego Simeone ont raté six de leurs neuf tentatives dans cet exercice.

A l'approche des matches couperets en Ligue des champions, les «Colchoneros» vont devoir trouver une solution à ce problème, eux qui avaient perdu aux tirs au but la finale de la C1 face au Real Madrid en mai 2016 (1-1 a.p., 5 t.a.b. à 3).

Fort heureusement pour eux, les Français Griezmann et Gameiro, plutôt discrets jusque-là, ont libéré leur équipe dans une fin de match échevelée. De quoi rendre le moral à l'Atletico après l'élimination cette semaine en demi-finale de Coupe du Roi face au Barça (1-2, 1-1).

«Il lui faut de la tranquillité», a dit l'entraîneur Diego Simeone au sujet de l'ancien Sévillan, saluant son altruisme sur le but de Griezmann. «C'est un joueur que nous adorons et il nous donnera sûrement des raisons de nous réjouir s'il continue à travailler et s'il garde la patience dont les attaquants ont besoin dans ce genre de situation.»

Bon augure

Un peu plus tôt, Séville a également connu un match très indécis avant que l'Argentin Joaquin Correa, sorti du banc et buteur d'un tir rasant (80e), ne mette fin à l'invincibilité de Las Palmas cette saison à domicile en Liga.

Le Real Madrid est désormais la seule équipe à n'avoir pas perdu le moindre match à domicile dans le Championnat d'Espagne 2016-2017.

Et les quatre premiers de Liga, tous qualifiés pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, ont tous gagné ce week-end: de bon augure avant d'aborder les sommets européens dans les prochains jours. (nxp/20 minutes/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion