Streller et Frei se retirent: L'attaque suisse décapitée contre l'Angleterre
Actualisé

Streller et Frei se retirentL'attaque suisse décapitée contre l'Angleterre

Alex Frei et Marco Streller ne joueront pas lors du match décisif contre l'Angleterre le 4 juin prochain.

par
Comm

Frei et Streller ont tiré les conséquences de certains événements survenus ces derniers temps. Les sélections pour les matchs de l'équipe nationale, le temps des réunions de l'équipe nationale ainsi que les matchs internationaux eux-mêmes ont sans cesse été marqués par des réactions négatives envers les deux joueurs qui ont fini par prendre le dessus.

Des effets trop négatifs

Ces effets secondaires ont largement dépassé le cadre professionnel. Les critiques ont pris une ampleur au-delà de l'acceptable et ont parfois empiété sur la sphère privée des deux joueurs. Ils ont réalisé que dans une telle atmosphère, il ne leur était plus possible d'atteindre le niveau de performance optimale et d'y recourir lors des matchs avec l'équipe nationale. Cette prise de conscience les a finalement poussé à se retirer de l'équipe nationale, ceci avant même le match des éliminatoires de l'EURO du 4 juin 2011 en Angleterre.

Frei et Streller ne souhaitent pas prétériter l'attaque de l'équipe nationale en vue du match décisif au Stade Wembley de Londres. Les conditions à une attaque suisse sans effet secondaire paralysant pourront ainsi être créés. L'attaque de l'équipe nationale doit avoir à l'avenir l'esprit libre et ne pas ressentir l'animosité de certains supporters, de l'opinion publique et de l'opinion exprimée dans certains médias à l'encontre des joueurs Frei et Streller. Ils espèrent qu'avec leur démission l'agitation permanente ressentie dernièrement, s'estompera.

Pas de match d'adieu

D'un point de vue sportif, Frei et Streller regrettent d'avoir dû prendre cette décision inéluctable. En tant que footballeur professionnel, un match avec l'équipe nationale suisse à Wembley aurait été très attrayant. Cependant, Alex Frei souhaite éviter, avec sa décision, que ce match de qualification ne devienne principalement un match d'adieu déplacé et dérangeant pour l'équipe. Pour cette raison, les deux joueurs ont exprimé clairement, lors de l'entretien avec Hitzfeld, que cette décision a été prise uniquement d'un point de vue humain et dans l'intérêt de l'équipe nationale. D'autant plus qu'ils ont toujours été loyaux envers l'équipe nationale pendant une décennie et qu'ils se sont investis avec le plus grand engagement possible.

Alex Frei a disputé en 10 ans, soit entre le 24 mars 2001, lorsqu'il a débuté sa carrière internationale contre l'Ex-Yougoslavie et le match du 26 mars 2011 à Sofia, 84 matchs internationaux, durant lesquels il a marqué 42 buts ce qui le place au rang de meilleur buteur suisse de l'histoire. Il a, en outre, pris part à deux phases finales de Coupe du Monde et de Championnat d'Europe.

Marco Streller a, quant à lui, disputé entre 2003 et 2011 37 matchs internationaux, marqué douze buts et participé à la Coupe du Monde 2006 en Allemagne. Il manqua d'autres matchs internationaux en raison de diverses blessures, entre autre en été 2010, lorsqu'il a dû renoncer à la dernière minute à la Coupe du Monde en Afrique du Sud.

Accumulation d'arguments pour Hitzfeld

Le sélectionneur national, Ottmar Hitzfeld, a accepté la démission des deux attaquants après mûre réflexion et après avoir pesé les arguments avec compréhension. Il respecte les arguments personnels énoncés par les joueurs et comprend leur décision. De plus, durant sa longue carrière d'entraîneur, Hitzfeld a constaté que la motivation, la confiance et le soutien des supporters sont des critères importants pour le succès sportif d'une équipe. La cumulation de toutes ces raisons a persuadé Hitzfeld d'accepter les démissions d'Alex Frei et de Marco Streller.

Alex Frei: «J’ai passé dix belles années en équipe nationale. Mais j’ai aussi dû faire face à quelques coups bas. Certains que j’ai provoqué, d’autres initiés sans réelle raison. Je peux dire avec bonne conscience que j’ai toujours essayé de donner le meilleur de moi-même. Mais maintenant et pour les raisons communiquées à Ottmar Hitzfeld, il est temps de passer à autre chose. Je souhaite le meilleur à l’équipe nationale et remercie tous les supporters pour leur soutien, aussi ceux qui ont été critique envers moi mais qui ont su respecter les limites du fair-play et de la convenance.»

Marco Streller: «Ce fut un honneur pour moi d‘être membre de l’équipe nationale suisse, avec des interruptions durant huit ans. J’ai vécu beaucoup de bons moments mais j’ai aussi dû faire face à des expériences plus négatives. J’aurais pu disputer davantage de matchs si je n’avais pas été contraint de déclarer forfait plusieurs fois en raison de blessure. Maintenant, j’ai décidé à me retirer et je suis reconnaissant qu’Ottmar Hitzfeld comprenne les raisons qui m’y ont poussées. Je souhaite aux jeunes joueurs de l’équipe nationale le meilleur pour la suite et surtout de bénéficier du soutien des supporters aussi pendant les périodes difficiles.»

Ottmar Hitzfeld: «Je regrette vivement ces départs du point de vue sportif. Au niveau personnel, je comprends leurs raisons. Alex Frei et Marco Streller n’ont pas agi sur le coup de l’émotion mais ont bien réfléchi avant de faire ce pas. Pour cette raison, je renonce volontairement à d’autres discussions dans l’intention de leur faire changer d’avis et respecte leur décision. Dès à présent, je me concentre sur l’avenir. Nous avons un match décisif en Angleterre qui nous attend que je dois planifier différemment. Le défi est grand et je ferai tout mon possible pour que l’équipe nationale soit prête pour cette échéance et qu’elle la surmonte avec succès.

Je remercie Alex Frei et Marco Streller pour leur engagement irréprochable pour l’équipe nationale, pour leur performance, ainsi que pour leur contribution aux succès que de l’équipe A et ainsi tout le football suisse ont pu vivre ces dernières années. Je souhaite aux deux joueurs beaucoup de succès pour la suite de leur carrière.»

Ton opinion