Actualisé

Genève L'attrait du canton est resté important en 2014

En 2014, 35 sociétés étrangères se sont implantées dans le canton, davantage qu'en 2013.

L'attrait de Genève pour les entreprises étrangères est resté important l'an dernier malgré un environnement marqué par des incertitudes. En 2014, 35 sociétés étrangères se sont implantées dans le canton, davantage qu'en 2013, a indiqué jeudi le Service de la promotion économique (SPEG).

L'arrivée de ces sociétés a entraîné la création de 170 emplois à court terme, avec une projection de 450 emplois sur trois ans, a précisé le canton. Pierre Maudet, conseiller d'Etat chargé du département de la sécurité et de l'économie, s'est réjoui «de ces résultats positifs pour le développement économique et pour l'emploi dans le canton».

«L'ouverture est une valeur clé de notre économie et l'installation de ces entreprises en provenance du monde entier le démontre. La pression sur les conditions-cadres, due en large partie au renchérissement du franc et aux incertitudes migratoires et fiscales, est importante», a-t-il ajouté.

Confiant pour l'avenir

«Cependant, la force de nos clusters et les fondamentaux qui ont fait le succès de nos entreprises permettent d«être raisonnablement confiants pour l'avenir», a estimé Pierre Maudet.

Comparativement, 30 entreprises étrangères s'étaient établies dans le canton en 2013. Elles avaient permis la création d'une centaine d'emplois.

Les nouvelles entreprises sont en provenance des pays suivants: France (13), Etats-Unis (6), Russie (3), Inde (2), Chine (2), Japon (1), Royaume-Uni (1), Allemagne (1), Arabie Saoudite (1), Egypte (1), Pakistan (1), et Mexique (1).

Parmi elles se trouvent la firme française de négoce Roquette, l'américaine SPG Technologies active dans les technologies de l'information, la saoudienne Simprex 3D, l'entreprise pharmaceutique japonaise Santen, la russe active dans la finance VTB, l'allemande AISC (arômes et parfums), Tesla Motors (automobiles, Etats-Unis) et encore Govfaces (Mexique), a précisé le canton.

Nouvelles synergies

Le SPEG indique avoir renforcé sa collaboration avec les acteurs privés de la place financière, du négoce de matières premières, des sciences de la vie ainsi que du commerce de détail afin de dégager des synergies propices au développement et au maintien des conditions-cadres de leurs activités.

Un accent spécifique a été mis sur l'innovation et sur les activités à forte valeur ajoutée. A ce titre, le SPEG a encouragé la synergie des savoir-faire en favorisant les passerelles entre des multinationales, des PME et des start-up avec les hautes écoles, l'université, les instituts de recherche, les partenaires institutionnels ou privés ainsi que les organisations internationales. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!