Actualisé 05.12.2007 à 08:01

«L'auberge rouge»: On n'est pas sortis de l'auberge!

A l'origine du projet,
Christian Clavier finit
par en faire trop.
Beaucoup trop.

Cette histoire vraie d'aubergistes (le couple Clavier-Balasko) qui assassinaient et détroussaient leurs clients aurait pu tenir du «Delicatessen» de Jean-Pierre Jeunet.

Elle ne se révèle ni drôle ni même divertissante. Décevant, ce remake du film d'Autant-Lara, avec Fernandel et Francoise Rosay, jongle mal avec le premier degré et tombe vite dans la lourdeur et le vulgaire. Christian Clavier oscille entre Louis de Funès et Jacquouille la Fripouille, Anne Girouard ne sort pas de son rôle de Guenièvre dans «Kaamelott», le reste du casting, pourtant intéressant, joue à outrance. On peine à esquisser ne serait-ce qu'un sourire.

Seule Josiane Balasko tire son épingle du jeu. «Nous voulions faire une comédie d'épouvante qui rassemble toute la famille», s'est expliqué Gérard Krawczyk. En effet, cette «Auberge rouge» tient plus du téléfilm du dimanche soir sur TF1. Ce qui n'a pas empêché l'équipe de bien se marrer sur le tournage. Tant mieux pour eux, car il n'est pas sûr que ce soit le cas pour le public.

Elsa Duperray

De Gérard Krawczyk avec Josiane Balasko, Christian Clavier *

De Gérard Krawczyk avec Josiane Balasko, Christian Clavier *

De Gérard Krawczyk avec Josiane Balasko, Christian Clavier *

De Gérard Krawczyk avec Josiane Balasko, Christian Clavier *

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!