Actualisé 06.12.2006 à 11:26

L'Australie autorise le clonage humain

Le Parlement australien a adopté mercredi un projet de loi autorisant le clonage humain à des fins thérapeutiques, malgré les réserves du Premier ministre.

Les députés ont donné leur feu vert malgré les réserves du Premier ministre conservateur John Howard et du leader de l'opposition.

La Chambre des représentants, chambre basse du Parlement, a adopté le texte à la suite d'un vote également positif du Sénat début novembre. Le projet prend donc force de loi.

La nouvelle législation autorise la production par clonage d'embryons humains en vue de l'extraction de cellules souches. Cette technique ouvre la voie à des traitements sur mesure de maladies telles que le diabète, le cancer ou l'Alzheimer.

L'ancienne législation n'autorisait les recherches que sur des embryons surnuméraires, c'est-à-dire issus d'une fécondation in vitro mais ne faisant plus l'objet d'un projet parental.

La nouvelle loi permet la création d'embryons humains obtenus par clonage mais stipule qu'ils ne peuvent pas être implantés chez une femme et qu'ils doivent être détruits dans les 14 jours. Les parlementaires avaient exceptionnellement reçu l'autorisation de voter selon leur conscience.

Après de nombreuses hésitations, le Premier ministre conservateur John Howard a finalement décidé de voter contre, évoquant un «principe moral». Le leader de l'opposition travailliste, Kevin Rudd, a lui aussi voté contre. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!