Actualisé 07.08.2015 à 17:46

Natation-Mondiaux

L'Australie brille à Kazan

Les nageurs australiens Bronte Campbell et Mitchell Larkin ont brillé vendredi aux championnats du monde de Kazan, empochant l'or sur 100m nage libre et 200 m dos.

Cate Campbell (gauche) en bronze et sa soeur Bronte, en or.

Cate Campbell (gauche) en bronze et sa soeur Bronte, en or.

L'Australienne Bronte Campbell a remporté à Kazan le titre de championne du monde du 100 m nage libre. Elle a surpris les pronostics de la course reine chez les dames, qui voyaient plutôt une victoire de la Suédoise Sarah Sjöström ou de... Cate Campbell, soeur aînée de la nouvelle championne du monde.

Bronte Campbell s'est imposée en 52''52 pour décrocher son premier titre mondial en individuel, 0''18 devant Sjöström et trois dixièmes devant Cate Campbell, tenante du titre. C'est la première fois que deux soeurs montent sur un même podium à des Mondiaux.

Autre singularité, le 200 m brasse dames a vu... six nageuses obtenir une médaille. Kanako Watanabe l'a emporté en 2'21''15, devant l'Américaine Micah Lawrence (2'22''44) et trois nageuses à égalité à la 3e place en 2'22''76: l'Espagnole Jessica Vall, la Danoise Rikke Petersen et la Chinoise Shi Jinglin! Un phénomène extrêmement rare. La championne olympique en titre, la Néerlandaise Ranomi Kromowidjojo, a terminé au pied du podium (4e).

Sur 200 m dos, l'Australien Mitchell Larkin a confirmé qu'il se positionnait comme le leader du dos mondial, à un an des JO de Rio. Déjà titré devant le Français Camille Lacourt sur 100 m dos, Larkin s'est imposé sur la distance supérieure en 1'53''58. Il a devancé de près d'une seconde toute la concurrence, le Polonais Radoslaw Kawecki conservant son argent des Mondiaux 2013 de Barcelone, alors que le bronze est revenu au Russe Evgeny Rylov.

Le finish de Guy

L'Allemand Marco Koch est devenu champion du monde du 200 m brasse, en 2'07''76. Réalisant la meilleure performance mondiale de l'année, il a devancé l'Américain Kevin Cordes et le Hongrois Daniel Gyurta, triple tenant du titre et champion olympique à Londres. Koch décroche sa première médaille d'or mondiale. Il donne aussi le premier titre à l'Allemagne à Kazan. Gyurta était jusqu'à vendredi invaincu en finale de grands championnats depuis 2009 sur sa distance fétiche.

La discipline étalon du 4 x 200 m libre masculin a été remportée par la Grande-Bretagne, en 7'04''33. Grâce à un dernier relais de feu de James Guy, les Britanniques ont devancé les Américains, tenants du titre, et l'Australie.

La Grande-Bretagne accusait encore un retard de près de 1''6 sur les Américains avant le relais de James Guy, champion du monde à Kazan sur le 200 m libre, alors que les Américains avaient lancé dès le début leurs deux meilleurs nageurs. Guy est revenu comme un boulet sur Michael Weiss, en nageant en 1'44''74, un chrono plus rapide que sa finale en or mardi.

Ce relais est considéré par de nombreux spécialistes comme révélateur de la véritable force d'une nation en natation. Les Américains n'avaient plus perdu le titre mondial dans la discipline depuis les Mondiaux 2003, battus à l'époque par la grande équipe australienne avec notamment Grant Hackett et Ian Thorpe. A 35 ans, Hackett a participé vendredi matin aux séries, avant de laisser sa place pour la finale.

Samedi, la finale du 50 m libre promet beaucoup. Elle pourrait tourner en un affrontement entre le champion olympique en titre de la distance, le Français Florent Manaudou, et champion olympique du 100 m libre, l'Américain Nathan Adrian, qui a signé vendredi le meilleur temps des demi-finales en 21''37. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!