Fusillade à Rome: L'auteur des tirs sur des carabiniers voulait mourir
Actualisé

Fusillade à RomeL'auteur des tirs sur des carabiniers voulait mourir

Le chômeur italien qui avait ouvert le feu dimanche sur des policiers devant le siège du gouvernement à Rome voulait mourir, ont assuré mercredi ses avocats.

Raimondo Paparatti et Mauro Danielli, s'exprimaient à l'issue d'une comparution pendant quatre heures devant un juge de leur client, Luigi Preiti, qui, en tirant, a blessé trois personnes, dont un policier qui risque d'être paralysé pour le reste de ses jours. L'auteur des tirs «a songé à se suicider dans sa chambre d'hôtel, mais a ensuite changé d'avis, pensant que son suicide serait considéré comme un énième suicide lié à la crise» économique,a dit à la presse M. Paparatti.

Après son arrestation, Luigi Preiti a, selon M. Paparatti, posé à la police la question suivante: «Pourquoi ne m'avez-vous pas tiré dessus ?». «Il s'attendait à ce que son action démonstrative se conclue par sa mort», a ajouté l'avocat. Luigi Preiti était «profondément secoué et a souvent sangloté» pendant sa comparution mercredi, a poursuivi Raimondo Paparatti. Le juge a décidé de mettre Luigi Preiti en détention provisoire.

Cet homme avait tiré à l'improviste sur des carabiniers en faction devant le Palais Chigi, le siège du gouvernement, au moment-même où les ministres du nouveau gouvernement d'Enrico Letta prêtaient serment, à un kilomètre de là, au palais présidentiel du Quirinal. Les ministres devaient ensuite se réunir au Palais Chigi pour leur premier conseil sous la présidence de M. Letta. D'après les médias italiens, Luigi Preiti est un maçon au chômage qui avait quitté sa Calabre (sud) natale pour le Piémont (nord) il y a 20 ans. (afp)

Ton opinion