Drogué au web battu à mort: L'auteur du scoop a été licencié
Actualisé

Drogué au web battu à mortL'auteur du scoop a été licencié

Le journaliste qui avait révélé l'affaire du jeune chinois battu à mort dans le centre spécialisé pour soigner les drogués d'internet a été démis de ses fonctions.

par
man

Selon la presse de Hong Kong, Liu Yan, le vice-directeur de 35 ans du Nanguo Morning Post de la ville de Nanning, la capitale de la région autonome du Guangxi, dans le sud de la Chine, avait publié ces derniers mois une série d'enquêtes plutôt embarrassantes pour les autorités locales. Il est en effet à l'origine de l'information, parue le 4 août dernier, sur la mort du jeune Senshang Dong, âgé de 16 ans et battu à mort par trois membres du personnel d'un centre de rééducation pour les «intoxiqués» au web, dans le sud du pays. Les trois hommes avaient été arrêtés et une enquête avait été ouverte par la police de Nanning, sur l'incident.

Liu Yuan, visiblement dérangeant, a été licencié sur ordre du département local de la propagande de la province, apprend-on à présent.

«J'ai suivi ma conscience et ai fait ce que je pensais être juste», écrit-il sur son blog. «J'espère que mes anciens collègues du NMP poursuivront leurs efforts pour faire tourner le journal avec succès, tout en essayant d'éviter les risques», ajoute-t-il.

«Tous les membres de la famille Senshan sont tristes de la décision prise par les autorités de licencier l'éditeur et se demandent si la véritable raison derrière tout cela n'est pas parce que le NMP a rapporté la mort de mon fils ouvertement et à juste titre», a déclaré le père de la victime au China Daily.

Une hypothèse confirmée par un officier qui a déclaré au quotidien, sous couvert d'anonymat, que «Liu a été licencié parce qu'il a fait des erreurs quand il était en charge de la couverture de la mort du jeune drogué au Net».

Ton opinion