Autriche : L'Autriche se prononcera sur le service militaire
Actualisé

Autriche L'Autriche se prononcera sur le service militaire

Un référendum concernant le maintien du service militaire va être organisé en janvier 2013 en Autriche.

L'Autriche va organiser en janvier 2013 un référendum sur le maintien ou non du service militaire, encore obligatoire dans le pays, a annoncé le vice-chancelier autrichien, le conservateur Michael Spindelegger. Le débat autour de cette question dure depuis de longs mois dans la petite République alpine.

«En janvier, un référendum doit décider si nous devons maintenir le service militaire, un service militaire moderne obligatoire, ou si nous devons passer à une armée de métier», a déclaré le chef de file du parti conservateur ÖVP lundi soir à la télévision publique.

Selon lui, la décision a été prise en accord avec le chancelier social-démocrate Werner Faymann. L'Autriche est gouvernée depuis 2008 par une grande coalition entre conservateurs (ÖVP) et sociaux- démocrates (SPÖ).

Gouvernement divisé

Le ministre de la Défense, le social-démocrate Norbert Darabos, souhaite remplacer le service militaire par une armée de métier, mais la réforme peine à aboutir en raison des divisions persistantes au sein du gouvernement.

En janvier 2011, le chef d'état-major de l'armée autrichienne avait exprimé des doutes sur les moyens de financement d'un tel changement et sur les possibilités de trouver suffisamment de recrues pour une future armée de métier.

Cette prise de position avait fortement déplu au ministre de la Défense, qui l'avait démis de ses fonctions, s'attirant de sévères critiques des conservateurs et des médias.

Le chef d'état-major avait finalement été réhabilité en novembre 2011 par une commission au sein de la chancellerie, et la réforme du service militaire mis en sommeil.

Actuellement, tous les hommes autrichiens de moins de 35 ans sont éligibles au service militaire pour une période de six mois. Jusqu'en 2005, cette période s'élevait à huit mois. Près de 30.000 jeunes effectuent ainsi leur service militaire. Les autres choisissent comme alternative un service civil.

(ats)

Ton opinion