Actualisé 12.10.2008 à 19:15

YVERDON

L'avenir de la source Arkina bruisse de folles rumeurs

Un produit de luxe pour le Moyen-Orient ou un robinet fermé: que deviendra la source? Le point.

de
Carole Pantet

De riches habitants du golfe Persique prenant un bain d'eau de source d'Yverdon, à des milliers de kilomètres du Nord vaudois: l'un des investisseurs intéressés par l'exploitation de l'ex-usine Arkina y songe, assure une personne proche du dossier.

«On fantasme décidémment beaucoup sur cette affaire», note le municipal des Energies, Cédric Pillonel. Il réaffirme la volonté municipale de créer un partenariat avec un exploitant, dans la perspective de créer une eau minérale à distribuer régionalement. Mais y a-t-il encore des candidats pour un tel produit? Les membres du groupe de travail l'assurent, même si le doute s'installe dans la population yverdonnoise, en raison du secret qui pèse sur les tractations.

«Aujourd'hui, je peux affirmer qu'il y a des contacts crédibles et qu'ils travaillent sur des business plans intégrant un partenariat avec la Ville», assure Jean-Marc Buchillier, directeur de l'Association pour le développement du Nord vaudois. Exclue, la possibilité de voir l'eau d'Yverdon devenir un produit de luxe à l'autre bout du monde? Pas totalement, puisque les investisseurs seront libres de vendre à leur guise l'eau non utilisée par le marché local.

«Mais l'idée paraît saugrenue. On a tendance à penser que les Arabes veulent boire l'eau de nos sources, mais ça n'a jamais marché. Ou il faudrait des moyens colossaux», assure Jean-Marc Buchillier.

Un an de remous

Il y a un an, Feldschlossen annonçait la fermeture de l’usine Arkina, à la surprise générale. Quatre mois plus tard, la production de l’eau était délocalisée à Rhäzüns (GR). D’abord décidé à conserver le nom de son eau, Yverdon a fini par abandonner. Mais il y a dix jours, ses autorités ont accepté de racheter l’usine et la source, pour près de 6 millions de francs. Si aucun exploitant n’est trouvé, le bâtiment sera utilisé pour loger divers services de la Ville.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!