L'avenir des pistes des Portes-du-Soleil s'éclaircit
Actualisé

L'avenir des pistes des Portes-du-Soleil s'éclaircit

Le domaine skiable mérite un sérieux lifting des pistes et des remontées mécaniques. La commune de Val-d'Illiez va devoir revoter.

«L'exécutif a accepté d'agender un nouveau vote populaire pour fin août-début septembre.» Ces paroles, mardi, du président de la commune de Val-d'Illiez, Philippe Es-Borrat, annoncent peut-être la fin d'un long feuilleton dans la région des Portes-du-Soleil. Le premier épisode date de janvier 2007. Au contraire des communes voisines, les habitants de Val-d'Illiez avaient refusé par 374 voix contre 342 un projet de planification permettant une complète modernisation du domaine skiable.

Un veto surprenant qui a eu pour conséquence le blocage total du projet. Cela a notamment donné des sueurs froides à certains responsables de remontées mécaniques, au début de l'hiver dernier. Ils n'étaient pas certains de pouvoir ouvrir toutes les installations de la Pointe de l'Au, entre Morgins et Les Crosets, jugées trop anciennes.

Finalement, sous l'impulsion d'un comité d'initiative locale mené par Jérome Favez, plus de 400 signatures de Val-d'Illiens, en faveur d'un nouveau vote ont été déposées lundi auprès de l'exécutif de la commune, qui a choisi de convoquer la population pour une votation à main levée à la fin de l'été.

«Je pense que les habitants ont compris maintenant l'importance d'un vote positif. Il permettra une modernisation du domaine, un meilleur enneigement mécanique. En tout cas, ce vote aura le mérite de clarifier la situation et de sortir du blocage,» note Jérome Favez, confiant.

Nando Luginbuhl

Ton opinion