Conjoncture: L'avenir économique suisse très flou
Actualisé

ConjonctureL'avenir économique suisse très flou

La durée de la récession qui se profile en Suisse apparaît comme très incertaine, selon le SECO. Le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) reconnaît que sa prévisision d'une croissance de 1% en 2010 est pleine d'incertitudes.

Généralement, les prévisions pour l'année suivante sont entachées d'incertitude, et celles pour dans deux ans relèvent «presque de la science-fiction», estime le chef économiste du SECO, Aymo Brunetti, dans une interview parue samedi dans le «Bund».

D'après lui, les prévisions conjoncturelles sont nettement plus ardues à établir que les prévisions météorologiques. Il n'est pas impossible que la conjoncture se retourne durant le deuxième semestre 2009, considère M. Brunetti. «Mais ce n'est pas certain: les prévisions sur ce tournant sont très difficiles à faire».

La Suisse mieux parée

L'incertitude sur la durée de la récession attendue est «extrêmement grande», car l'économie a encaissé un choc exceptionnelle. «Il n'existe pas d'indicateurs concrets sur la durée de la crise, il s'agit uniquement de théorie économique», ajoute-t-il.

La récession ne devrait toutefois pas durer aussi longtemps que celle qui a eu lieu dans les années 90. La Suisse est dans une situation bien meilleure qu'alors: au contraire de cette période, la Suisse ne connaît ni crise immobilière, ni valorisation du franc, relève M. Brunetti.

Le SECO a revu mardi drastiquement à la baisse ses prévisions conjoncturelles, compte tenu de la forte dégradation du contexte économique mondial. Selon les experts de la Confédération, l'activité économique en Suisse devrait reculer de 0,8% en 2009 avant de se redresser modestement de 1% en 2010.

(ats)

Ton opinion