Ligue des champions: L'aventure de Bâle débute en Hongrie
Actualisé

Ligue des championsL'aventure de Bâle débute en Hongrie

Alex Frei et ses coéquipiers doivent franchir le 3e tour qualificatif, dont le match aller se dispute mercredi à 20h en Hongrie contre Debrecen, avant un éventuel play-off.

Pour leur entrée en lice, les Bâlois n'ont pas le droit à l'erreur face aux champions de Hongrie. Avec une masse salariale de 28,3 millions de francs, le club de Gigi Oeri peut difficilement se passer de la manne de la Ligue des champions, soit 7,1 millions d'euros (9,6 millions de francs) pour une simple participation, auxquels s'ajoutent 800 000 euros par victoire et 400 000 euros par match nul.

Favoris sur la papier, les Rhénans se méfient toutefois du piège Debrecen. "Les Hongrois ne sont pas de la chair à canon. Ce n'est pas une formation d'Andorre, mais bien une équipe qui veut accéder à la Ligue des champions", a prévenu Thorsten Fink, l'entraîneur des Bâlois.

Reste que tous les signaux sont au vert pour l'auteur du doublé Coupe-Championnat lors de l'exercice 2009/2010. Pour ses deux premiers matches de la saison en Super League, Bâle a effectué un sans-faute en dominant Zurich et Sion.

Le FCB sera privé de sa nouvelle recrue ivoirienne Yapi, suspendu pour le match aller. Il dispose néanmoins de solides atouts pour créer le danger, notamment dans les couloirs avec Valentin Stocker et Xherdan Shaqiri. En attaque, Alex Frei a retrouvé toute sa verve, lui qui a déjà inscrit trois buts en deux matches de championnat.

Côté hongrois, la 35e position du pays au classement de l'UEFA peut sembler trompeuse. Certes, les héritiers de Puskas ont connu des années noires. Mais ils semblent aujourd'hui peu à peu relever la tête, comme en témoigne la participation de Debrecen à la dernière Ligue des Champions.

De retour sur le devant de la scène européenne, Debrecen n'avait ensuite guère convaincu dans cette Ligue des Champions 2009/2010, récoltant aucun point en six parties et affichant un piètre goal-average (5-19). Pire, le club s'était retrouvé dans le viseur de l'UEFA après des soupçons de match truqué contre la Fiorentina (3-4), ce qui avait entraîné la suspension de deux joueurs.

(si)

Ton opinion