Indonésie: «L'avion s'est écrasé dans les montagnes»
Actualisé

Indonésie«L'avion s'est écrasé dans les montagnes»

Des habitants de la province orientale de Papouasie affirment avoir trouvé la carcasse de l'ATR 42, disparu dimanche avec 54 personnes à bord, selon le ministère indonésien des Transports.

1 / 8
19.08 Les secouristes et les militaires commencent à évacuer les premiers corps de la jungle.

19.08 Les secouristes et les militaires commencent à évacuer les premiers corps de la jungle.

Muhammad Yamin
19.08 Le médecin légiste se prépare à identifier les corps.

19.08 Le médecin légiste se prépare à identifier les corps.

Antara Foto
19.08 La récupération des corps des 54 victimes du crash d'un avion de ligne dimanche dans une région montagneuse de l'est de l'Indonésie a repris mercredi matin. Par ailleurs, les autorités ont annoncé que les boîtes noires ont été récupérées.

19.08 La récupération des corps des 54 victimes du crash d'un avion de ligne dimanche dans une région montagneuse de l'est de l'Indonésie a repris mercredi matin. Par ailleurs, les autorités ont annoncé que les boîtes noires ont été récupérées.

Kapendam Cenderawasih

L'ATR 42-300 de la compagnie indonésienne Trigana Air «a été trouvé (par des villageois). Selon des habitants, il s'est écrasé dans les montagnes. Nous sommes en train de vérifier» cette information, a déclaré le directeur général du Transport aérien au ministère indonésien des Transports, M. Suprasetyo. L'avion à turbopropulseurs transportait 44 passagers adultes, cinq enfants et les cinq membres de l'équipage.

L'appareil a perdu le contact avec la tour de contrôle juste avant 15h (8h en Suisse), après avoir décollé de l'aéroport de Sentani, dans la capitale de la province, Jayapura, ont expliqué les services de secours sur le réseau social Twitter.

Le vol devait durer 45 minutes environ jusqu'à destination, Oksibil, une localité montagneuse très reculée uniquement accessible par voie aérienne. L'avion était parti depuis une trentaine de minutes lorsqu'il a disparu, ont ajouté les services de secours.

Météo mise en cause

Un responsable de Trigana Air, le capitaine Beni Sumaryanto, a expliqué à l'AFP que l'équipage avait contacté la tour de contrôle d'Oksibil une dizaine de minutes avant l'heure prévue pour l'atterrissage. Mais l'avion n'est jamais arrivé et la compagnie a envoyé à sa recherche un autre appareil à turbopropulseurs. «La météo était très mauvaise, il n'a pas pu le trouver et il a rebroussé chemin pour retourner à Sentani», a ajouté le capitaine Sumaryanto.

La compagnie aérienne «soupçonne fortement un problème météorologique» dans cette région où les conditions sont «imprévisibles», a-t-il ajouté. «Ce n'est pas un problème de surcharge».

Air Trigana est une petite compagnie fondée en 1991. Ses avions desservent une quarantaine de destinations intérieures. La Papouasie est souvent desservie par de petits appareils et la météo a provoqué plusieurs accidents ces dernières années.

L'Indonésie a un piètre bilan en matière de sécurité aérienne. En décembre, un avion de la compagnie AirAsia parti de Surabaya (Indonésie) à destination de Singapour s'est abîmé en mer de Java, provoquant la mort de 162 personnes. Début juillet, un avion de l'armée de l'air s'est écrasé en pleine ville, à Medan. Bilan : 142 morts.

(ats)

Ton opinion